Le Jazz optimiste malgré la summer league ratée de Trey Burke

Trey Burke n'a pas vraiment été convaincant en summer league, il l'avoue lui même. Mais le Utah Jazz reste optimiste sur son apport à l'avenir.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le Jazz optimiste malgré la summer league ratée de Trey Burke
Le dernier match de Trey Burke à la summer league d'Orlando face aux Indiana Pacers résume un peu à lui tout seul les difficultés qu'a connues le nouveau meneur de jeu du Utah Jazz lors de la ligue d'été. Lors des six dernières secondes du match, il a bénéficié de deux tir à trois-points pour gagner la rencontre ou pour égaliser au buzzer. Il a manqué les deux. A Orlando, l'adresse n'était pas vraiment au rendez-vous pour l'ancien Wolverine.
"Je pense que ma performance... était pauvre", a-t-il résumé.
En quatre matches, il a tourné à 8,8 points, 4 passes décisives et 2,2 balles perdues. Mais le plus inquiétant a sans douté été son manque d'adresse, il n'a shooté qu'à 24% avec un très moche 1 sur 19 à trois-points. Sur le dernier match, Trey Burke a aligné 11 shoots ratés de suite... Dépassé par le rythme des games qui se rapproche de celui de la NBA, il a souvent vu ses tirs contrés. Le coach du Jazz Tyrone Corbin ne veut pas s'arrêter sur ses simples performances en match. Il sait ce qu'il a vu à l'entraînement et reste positif sur l'apport que peut avoir son rookie.
"Les gens voient les matches et c'est tout ce qu'ils voient. Nous avons fait trois jours de training camp avec deux entraînements par jour. C'était un processus d'apprentissage pour nous. J'ai un bon sentiment sur qui il est, nous savons où nous devons le faire progresser sur certaines situations. Il peut être capable de scorer."
Malgré cette semaine difficile, Trey Burke se sent bien au sein de sa nouvelle équipe.
"J'aime le fait qu'ils veulent que je pousse le rythme, que j'accélère en transition. Et j'aime le jeu sur pick-and-roll, c'est sûr, et les écrans hauts en fin de possession. Ça me rappelle un peu Michigan."
Avec les Wolverines, il a tourné à 18,6 points et 46% de réussite au tir la saison dernière. Il était bien conscient qu'il ne pourrait pas afficher de tels chiffres dès ses débuts NBA.
"C'est certain, je le savais avant de jouer en summer league que je n'allais pas afficher les même stats qu'à Michigan. Mais j'avais l'intention d'avoir un impact immédiat. Mes tirs ne sont pas rentrés mais, au-delà de ça, j'ai trouvé que j'avais bien joué."
Au terme de la summer league, Tyrone Corbin s'est montré satisfait d'avoir pu voir évoluer ses jeunes rookies en compagnie de joueurs plus expérimentés comme Alec Burks et Jeremy Evans. Chris Roberts, meilleur scoreur de l'équipe avec 14,7 points par match, et Dionte Christmas ont tous les deux marqué des points à Orlando et pourraient faire partie de l'équipe en octobre, pour le début du training camp.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest