Les « vrais » fans des Warriors survivront-ils au Chase Center ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Les prix pratiqués au Chase Center et le luxe souhaité par la direction permettra-t-il aux Warriors de garder un public aussi passionné ?

Après des années particulièrement fastes à Oakland, les Golden State Warriors ont donc déménagé à quelques kilomètres de là, à San Francisco, pour évoluer dans le flambant neuf Chase Center. NBC Sports a dévoilé dans un article paru cette semaine les spécificités qui font de la nouvelle enceinte un bijou dans son genre. Le milliard et demi investi dans l'opération pour financer tout ce qui compose la salle de 18 000 places ne l'ont pas été au hasard : 23 bars, 552 robinets, 1 111 écrans de télévision, un écran géant à l'extérieur de l'enceinte, un espace pour les fans autour, un tableau d'affichage qui sera le plus grand de toute la NBA, une acoustique là aussi unique en son genre, un confort global très élevé, etc...

Joe Lacob et ses partenaires ont frappé fort et visent un public assez différent de celui qui a pourtant fait de l'Oracle Arena la salle la plus bruyante de la ligue avant même que les Warriors ne reviennent sur le devant de la scène. La base populaire des fans aura du mal à revenir au stade avec des places à des tarifs supérieurs (79 dollars en prix d'entrée pour les places les plus éloignées du terrain...). En revanche, les nantis y trouveront leur compte. Seules deux des 32 suites à 2 millions de dollars (avec places courtside incluses) pour la saison restent disponibles. La direction a consciemment pris le risque d'avoir des fans moins vocaux et une clientèle qui viendra davantage en spectateur qu'en "ultra".

Lacob et le reste du board peuvent tout de même tabler sur un atout important pour espérer maintenir une atmosphère passionnée. Malgré les départs et les blessures, Golden State possède l'une des équipes les plus compétitives de la ligue et peut toujours s'appuyer sur le noyau qui a fait sa force ces 5 dernières années : Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green et Steve Kerr.