Les Warriors refusent de tanker, même sans Curry

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Le propriétaire des Warriors, Joe Lacob, a annoncé la couleur. Même après la blessure de Stephen Curry, il veut que la franchise reste compétitive.

Les Golden State Warriors et leurs fans ont la tête dans le seau ce matin. Stephen Curry s'est fracturé la main et devrait manquer plusieurs mois de compétition. Autant dire que les chances des Californiens d'accrocher une place en playoffs viennent de chuter drastiquement. Dans ce cas de figure, d'autres équipes auraient peut-être baissé immédiatement pavillon et amorcé l'opération tanking. A priori, ce ne sera pas le cas dans la Bay Area.

Joe Lacob, le propriétaire des Warriors, a expliqué qu'il n'était pas question de viser un bon pick lors de la Draft 2020 en se résignant à perdre un grand nombre de matches.

"Tanker va à l'encontre de tout ce pour quoi je me bats et tout ce pour quoi nous nous battons en tant que franchise. On va se battre comme des diables. On va développer nos jeunes joueurs, leur apprendre à gagner. Vous ne devenez pas meilleurs en essayant de perdre. Notre franchise ne pense qu'à gagner et on va le faire. Il y aura des obstacles sur le chemin, sans doute. Mais jamais nous n'accepterons de perdre", a déclaré le businessman sur ESPN.

Le roster des Warriors était déjà limité à cause de la blessure de Klay Thompson et des départs de Kevin Durant, Andre Iguodala et Shaun Livingston. Le voilà désormais tenu par Draymond Green et D'Angelo Russell, qui vont devoir encadrer des garçons très inexpérimentés au haut niveau comme Jordan Poole, Jacob Evans, Omari Spellman, Eric Paschall et consorts. Si Steve Kerr arrive à qualifier ce groupe pour les playoffs, cela tiendra du prodige.