Roy Hibbert, difference maker

Roy Hibbert a battu son record de points en playoffs cette nuit et a clairement fait la différence pour les Indiana Pacers.

roy-hibbert-large

Les Big Men se révèlent durant ses playoffs. Si Marc Gasol, Andrew Bogut ou encore Joakim Noah montrent un peu plus chaque soir à quel point ils sont des joueurs essentiels au succès de leur équipe, Roy Hibbert peut lui être considéré comme le MVP (en concurrence avec Paul George) des Indiana Pacers depuis la fin du mois d’avril. Le géant donne bien du fil à retordre à Tyson Chandler et à la raquette des New York Knicks depuis le début des demi-finales de la Conférence Est.

Du haut de ses 2,18 m, il a dominé la rencontre cette nuit. Peu importe  lequel des intérieurs de Big Apple venait se présenter devant lui, le jeune joueur de 26 ans mystifiait ses adversaires en attaque. Il termine d’ailleurs la rencontre avec 24 points, record de sa carrière en playoffs, et meilleur marqueur d’un match ultra défensif.

« Il a des bons moves au poste bas. On devait faire prise à deux lorsqu’il avait le ballon poste bas et on ne l’a pas fait. » Concédait Tyson Chandler après la rencontre.

Depuis le début de la série, l’ancien meilleur défenseur de la saison souffre face à Roy Hibbert. Ce sont même plus généralement l’ensemble des joueurs des Knicks qui butent sur la tour de contrôle des Indiana Pacers. Lors de chaque pénétration, le pivot formé à l’illustre université de Georgetown (dont sont issus Alonzo Mourning, Dikembe Mutombo, Patrick Ewing… ) vient protéger le cercle et empêcher un panier facile. Résultat, il a aligné 5 blocks dans le premier match, 4 dans le second.

UNE-roy-hibbert-rebondLorsqu’il n’est plus sur le parquet son absence se fait clairement ressentir pour les Pacers. En effet, les Knicks ont profité des quelques minutes de repos accordées à Roy Hibbert dans le match 2 pour faire le break et finalement l’emporter. Ses huit minutes passées sur le banc cette nuit n’auront pas suffis aux coéquipiers de Carmelo Anthony. En effet, une fois sur le terrain, Roy Hibbert affiche un différentiel de +20, ce qui est énorme pour un total de 40 minutes de jeu dans un match ultra défensif.

Surtout, il a fait la différence en attaque, ce qui n’est pas son domaine de prédilection.

« On sait qu’il va dominer en défense mais lorsqu’il joue aussi bien en attaque, alors nous sommes très bons », explique son coach Frank Vogel.

Les Pacers affichent un bilan de 7 victoires en dix matches lorsque Roy Hibbert score 20 points ou plus. Ils sont mêmes invaincus en playoffs quand leur pivot inscrit plus de 15 pions. Un an après avoir signé son gros contrat, le joueur est en passe de devenir l’élément moteur de la franchise avec Paul George…

Les highlights de Roy Hibbert

Via NBA.COM

Tags : , ,
Commenter
Marlo Stanfield avec un stylo et une feuille. Fervent défenseur de Paul Pierce, Kawhi Leonard et Nick Young.

Commentaires (8)