Les 5 joueurs dont la cote a augmenté après le Draft Combine

Le Draft Combine permet chaque année à des joueurs de faire grimper leur cote auprès des franchises NBA. Voici les 5 qui en ont vraiment profité.

Antoine KuhnPar Antoine Kuhn | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Les 5 joueurs dont la cote a augmenté après le Draft Combine
Le Draft Combine avait lieu à Chicago la semaine dernière. Comme d’habitude, les joueurs ont pris part à des exercices de tir, des ateliers physiques, des petits matches et les traditionnelles interviews. Si on ne peut pas dire que l’événement soit déterminant quant aux futurs choix des franchises, il peut tout de même propulser certains joueurs sur le devant de la scène avant la draft et influencer certaines équipes. Cette année, cinq joueurs se sont particulièrement démarqués.

Cheick Diallo, intérieur, Kansas

Cheick Diallo est une des grandes surprises de ce Draft Combine. S’il était une top recrue en sortant du lycée, sa saison avec l’université de Kansas a calmé l’euphorie qui l’entourait. Malgré ses 2m08 pour 99kg, son coach, Bill Self, ne l’a presque pas utilisé, ne lui accordant que 7,5 minutes pat match. On ne s’attendait donc pas à le voir crever l’écran lors du Draft Combine. On s’est trompé. Durant le premier match, le natif du Mali, qui peut jouer pivot et ailier fort, a inscrit 18 points, 4 rebonds et 4 contres en 22 minutes. Le lendemain, lors du deuxième match, il a mis 9 points, pris 10 rebonds et a claqué deux contres. C’est évident que Cheick Diallo ait encore besoin de progresser dans plusieurs domaines, notamment pour atteindre un parfait équilibre physique. Mais il n’empêche que le jeune joueur de 19 ans a montré de belles choses et qu’il pourrait gravir quelques places lors de la draft grâce à ses performances de ce week-end.

Thon Maker, ailier fort, Orangeville Prep

Thon Maker n’a malheureusement pas participé aux petits matches pendant le Draft Combine. Mais il n’empêche qu’il a marqué l’événement. Natif du Soudan, Thon Maker est tout simplement un monstre physique. A 19 ans, il ne fait pas moins de 2m16 pour 98kg et a impressionné tout le monde lors de l’événement. Il a explosé les tests athlétiques, battant le record historique de la meilleure détente verticale pour un joueur de sa taille. Mais il a aussi réalisé des chronos inattendus au niveau de l’exercice d’agilité et de sprint court. Autrement dit, il apporterait en NBA un nouveau style d’intérieur, unique, qui peut faire très mal. Il ne s’imposera pas en un an dans l’élite mais s’il poursuit sa progression il pourra faire des miracles par la suite. Sans oublier qu’il a un bon shoot à trois points, ce qui n’est pas négligeable. Petit avantage supplémentaire, il a très bien réussi ses interviews, donnant une bonne image de lui aux franchises.

Chimanu Onuaku, pivot, Louisville

Chimanu Onuaku a un profil particulier. C’est un joueur complet qui joue d’abord pour l’équipe avant de penser à scorer. Le Sophomore a fini sa saison avec 9,9 points, 8,5 rebonds et 1,6 passes par match. Lors du premier match au NBA Combine, il a joué son jeu et n’en a pas rajouté, finissant proche de sa moyenne de stats : 11 points, 7 rebonds et 2 passes. Il a montré qu’il était typiquement le genre de joueur à faire les petites choses qui font gagner un match mais qu’on voit peu, comme un bon travail défensif, des pertes de balles forcées etc… Chimanu Onuaku trouvera sa place dans une équipe NBA, cette année ou la prochaine. Pour l’instant, il n’est pas encore sûr de rester inscrit à la draft. Il hésite à faire sa saison Junior à Louisville mais, étant annoncé dans le premier tour, il devrait se laisser tenter par la draft cette année.

DeAndre Bembry, ailier, St. Joseph’s

DeAndre Bembry est un des rares joueurs annoncés dans le premier tour de la draft 2016 a avoir participé aux matches du Draft Combine. Son jump shot est déjà de qualité et il a prouvé qu’il savait le faire. La question à laquelle il n’a pas encore apporté de réponse concerne sa régularité à ce niveau là et sa cohérence pour savoir quand le prendre le tir. Pour le reste, DeAndre Bembry est clairement une valeur sûre et il l’a démontré. Ses qualités défensives, ses transitions, ses aptitudes au rebond, ses facilités dans la création de tirs… La liste des compétences de Bembry est longue et elle s’ajoute aux atouts athlétiques de l’ailier. Avec 1m98 pour 94kg, il est déjà très bien physiquement pour son poste. Sa bonne détente et son agilité ne font que renforcé nos impressions sur ce joueur : il fera partie du premier tour de draft. Il a clairement marqué des points et pourrait sortir au milieu du premier tour s’il continue dans cette voie.

Jaron Blossomgame, ailier, Clemson

Jaron Blossomgame a de nombreux atouts physiques intéressants. Du haut de ses 2m05, cet ailier a une détente impressionnante, malgré ses 100kg. Au Draft Combine, il a montré à quel point il avait progressé ces dernières années. Alors qu’il mettait 4,9 points par match lors de sa première année universitaire, il a fini sa saison de Junior à 18,7 points de moyenne. Il doit encore progresser sur ses shoots pour être plus complet, même s’il l’a fait ces derniers temps, clôturant sa saison avec 44% à trois points. Les recruteurs peuvent tout de même douter puisque c’est la première année que son pourcentage au shoot est correct. Il a montré au Draft Combine qu’il avait énormément progressé sur ce point, avec un 4-4 à trois points lors des deux matches.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest