Les 5 raisons pour lesquelles les Warriors seront champions !

Avant le Game 7 des Finales NBA entre les Golden State Warriors et les Cleveland Cavaliers, voici 5 raisons pour lesquelles les Californiens seront champions.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Les 5 raisons pour lesquelles les Warriors seront champions !

En menant 3-1, tu ne peux pas perdre les Finales NBA

0. Aucune équipe n’a jamais réussi à remporter le titre NBA après avoir été menée 3-1 lors des Finales NBA. Bien évidemment, comme l’a très bien souligné LeBron James, il s’agit aussi d’un élément motivateur pour les Cleveland Cavaliers qui peuvent ainsi écrire l’histoire de cette ligue. Mais tout de même, si la franchise de l’Ohio a effectué deux performances monstrueuses pour revenir à égalité dans cette série, les hommes de Tyronn Lue seront-ils en mesure de remporter un troisième match de suite, cette fois-ci à l’extérieur, contre l’une des meilleures équipes de l’histoire ? Difficile à croire. En tout cas, les statistiques plaident largement en la faveur des Warriors en ce domaine. Pour rappel, dans toute l’histoire des Playoffs NBA, seulement 10 équipes ont réussi à revenir d’un 1-3 pour remporter une série, mais donc jamais lors des Finales. Le dernier exploit de ce genre en Playoffs ? Golden State face au Oklahoma City Thunder lors du tour précédent, autant dire que les Californiens ont conscience de la rage qui anime les Cavs actuellement et sont préparés pour l’annihiler...

Stephen Curry doit réagir pour écrire sa légende

Expulsé pour la première fois de sa carrière lors du Game 6, puis héros du Game 7 des Finales NBA pour un back-to-back. Sur le papier, ce scénario a de la gueule et construirait encore un peu plus la légende de Stephen Curry. Pour l’instant, il faut le reconnaître, le meneur de jeu des Golden State Warriors n’a pas été à la hauteur de son statut de double MVP de la saison régulière sur les deux Finales NBA qu’il a eu l’occasion de disputer. Souffrant de la comparaison avec LeBron James, surtout sur les deux derniers matches, Curry doit se transcender et sortir le "meilleur match de sa carrière" comme il le dit afin d’offrir ce back-to-back à son équipe. S’il parvient à gagner ce deuxième titre consécutif avec les Dubs, ses performances moyennes sur cette série seront oubliées et il ne restera plus que dans l’histoire sa prestation héroïque pour mener les Warriors au titre lors d’un Game 7. A l’inverse, si les Cavs parviennent à réaliser l’exploit de renverser cette série, son histoire sera déjà écornée. Mais avec le talent du garçon et ce qu’il a réussi à prouver dans cette ligue malgré les critiques depuis le début de sa carrière, Stephen Curry va répondre présent et porter son équipe jusqu’au titre !

Steve Kerr est un grand coach

Lors d’un récent papier sur BS, on se demandait si Steve Kerr allait mourir avec ses idées, notamment concernant sa tactique "small-ball" qui n’a clairement pas fonctionné lors du Game 6. Et si des doutes seraient permis avec de nombreux coachs en NBA, il ne l’est pas avec l’entraîneur des Golden State Warriors : il va s’ajuster, il va réagir et va trouver des solutions ! Dans sa jeune carrière sur le banc d’une franchise, Kerr s’est toujours montré à la hauteur dans les moments chauds. L’an dernier lors des Finales NBA en titularisant Andre Iguodala pour faire basculer la série sur les conseils d’un analyste vidéo. Cette année encore, face au Oklahoma City Thunder en renversant la finale de la Conférence Ouest en revenant à un 5 majeur plus traditionnel avec l'utilisation de plus en plus fréquente des pivots de son effectif ou en propulsant encore Iguodala dans son 5. Bref, il n’est pas le coach NBA de l’année par hasard et sa science du jeu va encore faire la différence sur un Game 7 décisif. Les Playoffs se jouent sur des ajustements et dans ce domaine, c’est bien Steve Kerr le King.

Draymond Green a une revanche à prendre

Comment penser que Draymond Green peut terminer ces Finales NBA sans avoir la moindre réaction d’orgueil ? Suspendu pour le Game 5 après avoir atteint la limite des points au niveau des fautes flagrantes à la suite de son mauvais geste sur LeBron James, l’intérieur des Golden State Warriors s’est excusé d’avoir laissé tomber ses partenaires et a estimé que la série aurait déjà été terminée s’il avait été présent pour le G5 à domicile. Du coup, après de tels propos et connaissant le caractère du garçon, tout le monde s’attendait à un match monstrueux de sa part à Cleveland lors du Game 6 : 8 points, 10 rebonds et 6 passes décisives. Une performance correcte dans l’ensemble mais bof pour un joueur mentionné parmi les potentiels MVP des Finales. Mais attention, Green n’a pas dit son dernier mot. Par le passé, le joueur de 26 ans a démontré qu’il se nourrissait de ses échecs, des critiques et même des injustices pour revenir encore plus fort (il connaît le nom de gars choisis avant lui à la Draft par cœur). Alors autant vous dire que le #35 pick de la Draft 2012 va répondre présent sur cette rencontre décisive, et ça va faire mal, très mal. Surtout que l’ailier-fort paraît particulièrement remonté...

L'Oracle Arena est un enfer

Impossible de ne pas voir l’Oracle Arena comme un élément décisif en faveur des Golden State Warriors sur ce Game 7. Avoir l’avantage du terrain sur une série de Playoffs, c’est un atout considérable et le match dans la nuit de dimanche à lundi (2h) va encore le démontrer. Surtout que cette salle d’Oakland a été une véritable forteresse toute la saison. Bien sûr, l’Oklahoma City Thunder et les Cleveland Cavaliers ont réussi à l’emporter une fois sur le terrain des Californiens lors de ces Playoffs. Mais la franchise de l’Ohio peut-elle le faire à deux reprises ? Des doutes sont permis... Avec seulement 4 défaites sur l’ensemble de la saison à domicile (2 en saison régulière, 2 en Playoffs), les Warriors ont l’habitude d’être injouables à Oakland grâce notamment à l’engouement populaire incroyable dans les tribunes. Lors de ces Playoffs 2016, sur le Game 7 de la finale de la Conférence Ouest, OKC a connu un véritable enfer dans une ambiance surchauffée, les Cavs vont connaître le même destin avec la même finalité au terme de la partie : une fête énorme dans l’Oracle Arena.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest