Aldridge passe ses nerfs sur les Bulls

Un bon ce LaMarcus Aldridge! Quelques jours après avoir été délaissé par les coaches pour le All-Star Game, le Blazer a fait parler la poudre contre les Bulls (109-103), battant au passage son record de points en carrière.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Aldridge passe ses nerfs sur les Bulls
Un bon ce LaMarcus Aldridge! Quelques jours après avoir été délaissé par les coaches pour le All-Star Game, le Blazer a fait parler la poudre contre les Bulls (109-103), battant au passage son record de points en carrière.Spectaculaire et terriblement efficace, le power forward des Blazers a une nouvelle fois prouvé qu'il avait passé un cap en l'absence de la star de la franchise, Brandon Roy. Moins d'une semaine après avoir dézingué les Spurs en leur passant 40 points, l'intérieur de 25 ans s'est cette fois attaqué à Chicago, inscrivant 42 points et prenant 8 rebonds. Le nouveau go-to-guy n'a évidemment pas remporté le match à lui seul et c'est une prestation d'ensemble bien maîtrisée qui a permis à Portland de venir à bout des Bulls. Assez bavard dans la presse ces derniers temps, notamment au sujet de la non-sélection d'Aldridge, André Miller a peut-être réalisé sa meilleure partie de la saison (27 pts, 11 pds). Le vieux Dré n'a eu de cesse de chercher son numéro 12 et a distillé quelques alley-oops dignes d'un top 10. Toujours sans Camby et Roy que l'on annonce tous les deux sur le retour, Nate McMillan n'a que très peu utilisé son banc, hormis Rudy Fernandez, l'Espagnol étant dans tous les bons coups avec des stats qui ne reflètent pas son importance sur le parquet (18 pts, 2 pds). Pour Nico Batum, dont le commentateur de la télé américaine s'évertuait à prononcer le prénom correctement (sans succès ce qui a donné des "Nikeula" du plus bel effet), la donne est sensiblement la même. Intelligent et assez présent sur les phases défensives, il aura simplement manqué au Français la réussite pour enchaîner les paniers au moment opportun (12 pts, 5 rbds, 3 pds). En face, les Bulls auront toujours été dans le coup au cours d'une partie hyper serrée et équilibrée (50-50 à la pause). Après une première mi-temps déjà positive (15 points), Derrick Rose s'est encore porté volontaire pour jouer les super-héros. Un peu trop peut-être, car si la star des Bulls finit quand même à 36 points (14/27), celui-ci a parfois joué trop perso et forcé quelques shoots. Malgré un Carlos Boozer égal à lui-même (17 pts, 12 rbds) et un Kyle Korver assassin derrière la ligne (14 pts à 3/4 à 3 pts), les hommes de Tom Thibodeau ne parvienne pas à dépasser leurs hôtes. La fin de partie est marquée par un alley-oop décisif, évidemment en provenance de Miller pour Aldridge, qui donne 7 points aux Blazers à 2 minutes 30 du terme (98-91). La suite n'est qu'un hommage vibrant du Rose Garden à LaMarcus Aldridge pour l'encourager à dépasser les 40 points, chose qu'il fera après deux lancer-francs réussis dans les derniers instants. Une belle consolation pour l'ancien universitaire du Texas dont à peine à croire qu'il ne sera pas convié au gala de la NBA dans les années à venir... [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kvqSiX9cyY4&feature=feedu[/youtube]
Afficher les commentaires (18)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest