Andre Iguodala est (encore) le meilleur joueur de ces Finales

Andre Iguodala peut-il réussir un incroyable back-to-back pour le titre de MVP des Finales sans être dominant sur le plan offensif ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Andre Iguodala est (encore) le meilleur joueur de ces Finales
Tout le monde s'attend tellement à ce que les Golden State Warriors plient l'affaire lundi et décrochent un deuxième titre de suite, que le débat principal ne concerne plus le nom du futur champion mais celui du MVP des Finales. Avant le game 5, c'est encore le flou quant à cette récompense individuelle plutôt reluisante sur un CV. Stephen Curry s'est réveillé au bon moment après trois matches indigents et un nouveau carton (38 points dans le game 4) devant son public de l'Oracle Arena pourrait pousser la NBA à le désigner. Cela reviendrait à ignorer son début de série très poussif, mais permettrait au double MVP en titre de ne pas passer pour un joueur incapable de briller dans les moments-clés. Pas beaucoup plus étincelant que son "Splash Bro" depuis le début de la série, Klay Thompson paraît hors course avec 15 points à 40%, lui qui sera avant tout (injustement) jugé sur sa production. Draymond Green, qui manquera peut-être ce game 5 s'il est suspendu pour son altercation avec LeBron James et son nouveau geste déplacé, aurait pu être favori avant ce petit "craquage".

Un différentiel +/- incroyable

Quant à Harrison Barnes, extrêmement précieux mais peut-être pas assez glamour, ses prétentions sont légitimes bien qu'elles n'aient que peu de chances d'aboutir. Reste le véritable homme fort de ces Warriors dans ces matches si importants : Andre Iguodala. Encore une fois, ses statistiques ne sont pas fantastiques et les spectateurs qui se contentent des highlights d'une rencontre auront du mal à l'y apercevoir. Mais une statistique de plus en plus scrutée par les analystes prouve bien que sans son apport, les Californiens auraient sans doute eu beaucoup plus de mal à dominer Cleveland. Sur les deux Finales cumulées, Iguodala possède le meilleur différentiel +/-  (qui indique l'écart au score lorsqu'un joueur est sur le terrain) de tous les acteurs impliqués, et il n'y a pas photo ! Le tableau ci-dessous, tiré d'un calcul de John Schuhmann de NBA.com, le prouve bien. Sur les 10 matches disputés jusqu'ici entre les Cavs et les Warriors (dans le cadre des Finales et non en saison régulière), le All-Star et membre de Team USA affiche un terrifiant +116, là où Draymond Green pointe à +71 et Stephen Curry à +64. Si l'on considère cet impact évident et la manière avec laquelle il est parvenu à gêner LeBron James, pourquoi ne pas à nouveau lui décerner le trophée ? Dans 30 ou 40 ans, les gens se pencheront sans doute avec circonspection sur les chiffres livrés par Andre Iguodala au moment d'analyser son possible back-to-back. Les souvenirs de ceux qui ont vécu ces Finales et les statistiques avancées seront là pour plaider sa cause.

Les stats d'Andre Iguodala lors des Finales 2016

Date Opp. Score Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
Jun 10 @CLE W 108-97 37:08 4 12 33.3 2 5 40.0 0 0 0.0 2 4 6 7 1 1 1 3 10
Jun 8 @CLE L 90-120 28:25 5 7 71.4 1 2 50.0 0 0 0.0 0 2 2 0 1 0 0 0 11
Jun 5 CLE W 110-77 28:22 3 6 50.0 0 2 0.0 1 3 33.3 3 2 5 3 2 0 1 1 7
Jun 2 CLE W 104-89 35:52 5 9 55.6 2 4 50.0 0 0 0.0 3 4 7 6 0 1 1 1 12
 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest