Austin Rivers : « C’est mon année »

Après deux premières saisons NBA difficiles, Austin Rivers s'est entraîné plus dur que jamais pour enfin s'imposer aux Pelicans.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Austin Rivers : « C’est mon année »
Serait-ce l'année ou jamais pour Austin Rivers ? Décevant depuis son arrivée en NBA et trop souvent blessé espérer s'installer durablement dans la rotation des Pelicans, l'ancien Blue Devil aura tout à prouver s'il veut enfin s'imposer à la Nouvelle-Orléans. Passé proche d'être coupé durant l'été, le fils du coach des Clippers a redoublé d'effort à l'entraînement pour aborder l'exercice à venir dans les meilleures dispositions. Toujours aussi confiant quant à ses capacités, il entend désormais démontrer qu'il n'a rien perdu des qualités qui étaient les siennes à l'Université.
« J’ai passé tout l’été à travailler. J’ai pris 5 kilos et j’ai renforcé le haut de mon corps. C’est mon année », a-t-il lancé au Times Picayune.
Avec le départ de Brian Roberts pour Charlotte, Austin Rivers aura cette année l'occasion de grappiller du temps de jeu à la mène. De quoi motiver le jeune joueur, conscient qu'il lui faudra convaincre le staff des Pelicans s'il ne veut pas à nouveau se retrouver sur le départ...
« Mais au final, je pense que l’on doit tous comprendre que l’on ne contrôle pas toujours tout. Il faut laisser le front office faire son travail. De notre côté, on doit se concentrer sur ce que nous avons à faire. On joue. »
La bonne nouvelle, c'est que son coach semble déjà séduit par ses efforts et prêt à lui offrir une nouvelle chance.
« Il faut admettre qu’il a vraiment progressé dans son jeu. Il a progressé au shoot, à la finition au cercle que l’an dernier et il s’est amélioré aux lancers », reconnaît Monty Williams. « Il n’en est pas encore où nous le voulons mais ça commence à venir ».
A lui désormais de justifier la confiance qui lui accorde son entraîneur en se montrant beaucoup plus incisif sur le parquet que lors de ses deux premières saisons. Un véritable défi pour Austin Rivers pour qui cette année pourrait déjà être un tournant dans sa jeune carrière.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest