Celtics et Warriors, les rois de la vengeance

Tandis que les Boston Celtics affichent un bilan de 7-0 après une défaite, les Golden State Warriors en sont à 6-0, le signe d’une grande force.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats
Celtics et Warriors, les rois de la vengeance

En NBA, et surtout à ce stade de la compétition, le mental joue un rôle très important dans le résultat final. Les Golden State Warriors et les Boston Celtics ne sont pas arrivés là par hasard. Ils ont des nerfs d’acier et savent se ressaisir quand il le faut, c’est d’ailleurs ce qui fait leur réussite cette année. En voici la preuve : après une défaite, dans ces playoffs, les deux équipes ont gagné à chaque fois.

Après avoir perdu le Game 1, Stephen Curry et ses coéquipiers ont rapidement corrigé le tir avec une victoire dans le deuxième. Le groupe de Jayson Tatum s’est ainsi vengé dans le troisième match, avant que son adversaire n’égalise à nouveau la série. Un duel intense et serré, comme on les aime, qui suit parfaitement la logique de cette campagne de playoffs.

En effet, les C’s sont les champions de la vengeance. En postseason, cette année, ils affichent un bilan de 7-0 après avoir essuyé un revers. Golden State est presque aussi doué à cet exercice, avec 6 victoires pour 0 défaite. Des chiffres qui soulignent leur force et leur résilience. Aucune des deux équipes ne cède à la pression. Et, évidemment, se relever après un K.O. est le lot de tous les champions.

Des Celtics exemplaires après la défaite

Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qui montre le mental inébranlable des Celtics d’Ime Udoka. Le coach a transformé son collectif mentalement et en a fait de véritables guerriers en un an. Ainsi, sur ces sept rencontres remportées après une défaite, cinq étaient à l’extérieur. L’avantage du terrain est supposé être un atout considérable en playoffs, mais il semble que personne n’ait prévenu Jayson Tatum et Jaylen Brown. Rien ne peut arrêter la vengeance de Boston. Vous n’êtes en sécurité nulle part. À l’extérieur, après une défaite, les Warriors affichent pour leur part un bilan de 1-0.

Certains joueurs de Boston ont d’ailleurs tendance à performer dans ces conditions. On peut notamment penser au réveil de Brown dans le troisième match. Dans le même genre, on se souvient des 46 points, 9 rebonds et 4 passes de Jayson Tatum pour égaliser la série face aux Bucks dans le Game 6.

Les Celtics devraient remporter la prochaine confrontation, à San Francisco, si l’on suit cette logique. Et dans 73,3% des cas, quand deux équipes sont à 2-2 en Finales NBA, celui qui prend le Game 5 finit par gagner le titre. Boston devrait, si ce schéma se reproduit encore, venir à bout des Warriors. Mais le basket ne se joue pas sur le papier. Sur le terrain, tout peut arriver.

Les Warriors égalisent grâce à un Stephen Curry phénoménal

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest