Brandon Ingram, il y a bien quelque chose de Kevin Durant

Brandon Ingram, il y a bien quelque chose de Kevin Durant

Brandon Ingram a joué yeux-dans-les-yeux avec Kevin Durant, superstar à qui il est souvent comparé, cette nuit.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Brandon Ingram voulait le duel. Il le cherchait. Ça se voyait. A force d’être comparé à Kevin Durant depuis ses 18 balais, quand il était encore un prodige longiligne, très grand mais aussi très fin, l’ailier des Los Angeles Lakers souhaitait peut-être prouver qu’il avait le niveau pour suivre un jour les traces de son aîné. Le duel entre les deux hommes était clairement l’attraction de la soirée lors de la victoire arrachée au bout du suspense, après prolongation, par les Golden State Warriors. Le jeune homme a agressé le MVP des dernières finales à chaque fois qu’il en a eu l’occasion. Ou plutôt : il a constamment attaqué la défense parfois fébrile des champions en titre. Il a créé des brèches dans l’une des organisations défensives les plus rodées de la ligue. En étant agressif donc. Mais aussi en comprenant enfin que du haut de ses 206 centimètres (et encore, il a l’air de mesurer 2,10), il n’y avait aucun défenseur capable de vraiment contester ses tirs quand il part au cercle. Bien utilisé sa taille, c’est justement l’un des défis qui l’attend s’il veut un jour se rapprocher de Durant. Car KD sait parfaitement exploiter cet avantage. Brandon Ingram, encore sophomore, a encore du mal à le faire en NBA. Cette nuit, en revanche, il a donné le meilleur de lui-même. Avec peut-être un aperçu intrigant et excitant du joueur qu’il peut devenir. https://twitter.com/CJMcCollum/status/936113689442140161 Il a donc terminé avec 32 points (nouveau record en carrière) à 12/21 aux tirs. Avec seulement deux tentatives à trois-points, toutes réussies. C’était donc essentiellement des drives vers le cercle ou des tirs en mi-distance après deux ou trois dribbles. KD style. Non seulement il a provoqué son vis-à-vis balle en main mais il s’est aussi efforcé de défendre sur lui. Les quelques paniers décisifs de Durant qui circulent déjà sur la toile ne racontent pas toute l’histoire du match. La star des Warriors a marqué 29 points. Elle a fini par prendre le dessus. Et Ingram a pris quelques tirs sur la tête. Mais il a aussi mis son adversaire, aussi prestigieux soit-il, en difficulté. Sa taille, encore une fois, a gêné KD sur ses attaques du cercle. Le jeune joueur des Lakers a tenu le choc physiquement. Il a aussi volé un ballon très important, dans les mains de Durant, à quinze secondes de la fin. https://twitter.com/Lakers/status/936096621393088512 Ce match, finalement, c’était peut-être un déclic pour Brandon Ingram. Peut-être que d’ici dix ans, nous parlerons de cette rencontre en la qualifiant de tournant dans la carrière du deuxième choix de la draft 2016. Peut-être que c’est le début d’une longue carrière. C’est bien trop tôt – et même trop injuste – de lui demander de faire aussi bien que Durant. Un MVP et un champion NBA. Il a sa propre histoire à écrire. Nous avons simplement été témoins de ses premières grandes lignes cette nuit.

Les highlights de Brandon Ingram

https://twitter.com/Lakers/status/936125149471956992
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest