Adam Silver à McCollum : « Nous n’avons pas suspendu Draymond Green »

C.J. McCollum a réalisé une interview du commissaire de la NBA, Adam Silver, et n’a pas peur de poser des questions qui peuvent gêner, notamment sur la suspension de Green ou sur la diversité dans la ligue.

Antoine KuhnPar Antoine Kuhn | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Adam Silver à McCollum : « Nous n’avons pas suspendu Draymond Green »
Pour la 3ème année consécutive, C.J. McCollum et Adam Silver se sont retrouvés le temps d’une interview. C’est le joueur des Portland Trail Blazers qui pose les questions et, en le voyant aussi à l’aise, on ne se fait pas de soucis pour sa reconversion dans quelques années. En tout cas, Adam Silver nous en apprend plus sur le boulot de patron de la NBA mais aussi sur le cas Draymond Green ou l'évolution de la ligue. Petite traduction CJ McCollum : Parlez nous des handshakes que vous faites avec les joueurs le soir de la Draft. D’où cela est-il venu ? Adam Silver : Cela dépend surtout du style des joueurs. Certains vont avoir une attitude, d’autres vont en avoir une autre. Je suis une personne très physique, si quelqu’un veut un câlin, je suis content de lui en faire un. En NFL, les joueurs font beaucoup de célébrations. On sait aussi que Russell Westbrook aime bien faire ses danses avant les matches. Pensez-vous que les joueurs devraient arrêter ça ou qu’il devrait montrer leurs personnalités ? Adam Silver : Je ne pense pas qu’ils devraient arrêter. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent pour célébrer avec leurs coéquipiers, mais il ne faut pas que cela soit irrespectueux envers l’adversaire. Il y avait beaucoup de publicités et d’argent autour des Finales et vous avez dû prendre une décision difficile en suspendant Draymond Green. Adam Silver : Je n’ai pas envie de limiter cette décision à moi. On a le Basketball Operations Department qui a revu les images. Forcément, je suis responsable de cette décision, mais il y a tout un processus. C’est aussi important de préciser que nous n’avons pas suspendu Draymond Green. Ce qu’il s’est passé, c’est qu’il avait accumulé 3 points pour des fautes flagrantes et vous connaissez les règles, qui sont en place depuis plus de 20 ans, si vous accumulez 4 points pour des fautes flagrantes durant les playoffs, vous êtes automatiquement suspendu pour le match d’après. Donc, la décision pour la ligue n’était pas ‘Est ce que Draymond Green devrait être suspendu’ mais ‘est-ce que ce qu’il a fait est bien une faute flagrante’. Evidemment, nous étions conscients des conséquences. La ligue n’aime pas voir des joueurs suspendus dans des matches clés, mais ça fait partie de notre travail de prendre ce genre de décisions. On a une des ligues les plus diversifiées en termes de minorités mais c’est aussi une des moins diversifiées sur les postes de GM. Que pensez-vous que nous puissions faire pour changer cela ? Adam Silver : Je pense que c’est une chose à laquelle nous devons tous réfléchir. Nous avons le Chief Diversity & Inclusion Officer qui parle aux équipes et à la ligue à ce niveau là. On a aussi lancé un nouveau programme l’été dernier qui permet aux anciens joueurs d’avoir l’aide nécessaire pour devenir General Manager.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest