Carmelo Anthony aurait dû jouer à Detroit et devenir « une icône absolue »

Carmelo Anthony aurait dû jouer à Detroit et devenir « une icône absolue »

Carmelo Anthony affirme que les Pistons lui avaient promis de le drafter. Sa carrière et la ligue entière en auraient été changées.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS

A chaque fois que quelqu'un se penche sur la cultissime Draft 2003, il tique forcément sur la présence de Darko Milicic comme n°2 à Detroit, devant des joueurs comme Carmelo Anthony, Chris Bosh et Dwyane Wade. Le Serbe a été champion NBA avec les Pistons dès sa première saison dans la ligue, mais le reste de sa carrière a été un fiasco. A peu de choses près, Detroit draftait "Melo" et le futur de la ligue était radicalement modifié.

Le nouveau joueur des Los Angeles Lakers a ainsi révélé dans l'émission "All the Smoke" qu'il n'aurait pas dû être Drafté par les Denver Nuggets, mais bien par les Pistons, qui lui en avaient fait la promesse.

"Leur décision a changé le cours de ma carrière. A ce jour, j'y pense encore. Ils m'avaient promis qu'ils me drafteraient. Ils m'ont dit : 'On va te prendre'. Dans mon esprit, le jour de la Draft, j'allais aller à Detroit avec Chauncey, TayShaun, RIP, tous ces gars-là.

Je pense que si j'avais été là, on réussissait le back-to-back. En deuxième année, j'aurais appris de ces gars et été un joueur complètement différent. Tout arrive pour une raison. Mais merde, j'y pense encore aujourd'hui.

Mes gars et moi on avait pris la voiture de Baltimore jusqu'à Philadelphie pour voir les Pistons jouer contre les Sixers. Larry Brown avait accepté le job à Detroit, mais coachait toujours Philly. En coulisses, il m'a dit : 'On va te prendre'. Sur le chemin du retour, je disais à tout le monde qu'on irait à Detroit".

Quel rôle pour Carmelo Anthony aux Lakers ?

Billups : "Carmelo Anthony serait devenu une icône"

Carmelo Anthony n'est pas le seul à penser que si les Pistons et leur General Manager Joe Dumars l'avaient drafté plutôt que Darko Milicic, les choses auraient été complètement différentes pour Melo et pour la ligue toute entière. Il y a quelques années, Chauncey Billups avait confié ceci à Howard Beck de Bleacher Report :

"Ce côté croqueur que Melo a ? Il aurait disparu s'il avait joué avec nous. On ne l'aurait pas laissé faire. C'est un grand joueur aujourd'hui, mais il aurait été encore bien plus fort. A Detroit, Carmelo Anthony serait devenu une icône absolue.

Qui sait si LeBron James aurait réussi à nous battre ? On aurait sans doute gagné trois titres. Et que serait devenu LeBron ? Un grand joueur, c'est certain. Mais pas sûr qu'il ait pu nous passer sur le corps si on avait eu Carmelo Anthony".

Un "what if" intéressant pour lequel, comme l'implique l'exercice, on ne pourra jamais vraiment savoir ce qu'il serait advenu.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest