Carmelo Anthony, Bam Adebayo : Les 5 performances de la nuit en NBA

Carmelo Anthony, Bam Adebayo : Les 5 performances de la nuit en NBA

De Carmelo Anthony à Bam Adebayo, un point sur les cinq performances et contre-performances marquantes de la nuit en NBA.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Carmelo Anthony (Los Angeles Lakers)

Sur ce début de saison, Carmelo Anthony s'impose tout simplement comme la meilleure pioche des Los Angeles Lakers. En sortie de banc, le vétéran a déjà trouvé sa place dans le collectif (pourtant peu huilé) des Californiens.

A 37 ans, l'ailier confirme ainsi, plus que jamais, son renouveau en NBA. Pour permettre la victoire des siens face aux Cleveland Cavaliers (113-101), il a eu un superbe impact : 24 points (à 9/12 aux tirs) et 5 rebonds.

Surtout, Melo fait énormément de bien aux Lakers dans un secteur : derrière l'arc ! Alors que les Angelenos ont cruellement besoin de joueurs adroits à longue distance pour écarter le jeu, il a été encore performant avec un joli 6/8.

Carmelo Anthony va sûrement connaître des soirées irrégulières, mais il reste un joueur capable de sauver Los Angeles sur certains matches tendus.

Carmelo Anthony devient le neuvième marqueur All-Time, avec la manière !

Paul George (Los Angeles Clippers)

De son côté, Paul George tente justement de sauver les Los Angeles Clippers. Sauf que l'ailier semble bien trop seul sur ce début de saison... Encore cette nuit, l'ancien des Indiana Pacers a sorti le grand jeu avec une performance à 42 points.

Une copie cependant insuffisante contre les Portland Trail Blazers (92-111). Mais autant le dire tout de suite, PG13 n'a strictement rien à se reprocher. Il était tout simplement bien trop esseulé avec le seul Luke Kennard pour l'épauler à plus de 10 points.

En l'absence de Kawhi Leonard, blessé, il est impossible de reprocher son implication à George. Depuis le coup d'envoi de la saison régulière, le Californien se démène pour les siens. Attention, il n'est pas toujours irréprochable, ni adroit.

Mais contrairement à une certaine période - chez les Clippers -, Paul George ne se cache pas. A Tyronn Lue de trouver donc des solutions pour mieux le soutenir.

LaMelo Ball (Charlotte Hornets)

6 points, 2/14 aux tirs, 6 passes décisives pour 2 ballons perdus et un différentiel de -11. Lors du revers des Charlotte Hornets sur le terrain du Miami Heat (99-114), LaMelo Ball a signé son plus mauvais match de la saison.

Et il n'est pas question d'enfoncer le jeune talent des Hornets. Même s'il a parfois forcé les choses, le meneur a conservé une bonne attitude et a fait de son mieux pour exister malgré ses difficultés. Par contre, cette contre-performance permet encore de mettre en valeur la défense du Heat.

Depuis le début de la saison, les Floridiens impressionnent par cette capacité à éteindre les attaquants adverses. Avec une grande polyvalence entre Kyle Lowry, Jimmy Butler, Bam Adebayo ou encore PJ Tucker, cette équipe semble ainsi pouvoir contenir les meilleurs joueurs offensifs.

Et cette nuit, Ball a passé un très mauvais moment face au traitement particulier du Heat sur lui.

Le Heat, une machine à défendre qui fait flipper à l’Est

James Harden (Brooklyn Nets)

Avec un 5/11 aux tirs, James Harden n'a pas encore réalisé une performance XXL. Mais l'arrière des Brooklyn Nets va mieux, beaucoup mieux. Après avoir effectué sa pire série depuis 2011-2012, le barbu a retrouvé des couleurs en inscrivant 29 points contre les Indiana Pacers (105-98).

Agressif, comme par le passé, l'ancien des Houston Rockets a ainsi réussi à faire un carton sur la ligne des lancer-francs : 16/19. Comme quoi, même avec les nouvelles règles par rapport à l'arbitrage, il peut toujours provoquer de nombreuses fautes.

En attendant, après ses problèmes physiques, Harden semble connaître une montée en puissance. Car outre son apport au scoring, il a aussi conservé son impact sur le jeu des siens : 8 rebonds, 8 passes décisives et un différentiel de +17.

Il s'agit bien évidemment d'une excellente nouvelle pour les Nets, auteurs de débuts poussifs. Car pour épauler Kevin Durant, Brooklyn a besoin d'un bon James Harden. Surtout avec le feuilleton Kyrie Irving qui s'éternise...

Bam Adebayo (Miami Heat)

Jimmy Butler (32 points, 10 rebonds) a sorti le grand jeu pour le Miami Heat. Mais lors de la victoire contre les Charlotte Hornets (114-99), un autre joueur a réalisé un chantier XXL : Bam Adebayo avec 26 points et 19 rebonds.

A l'intérieur, le pivot a effectué un travail absolument monstrueux. Omniprésent et très actif, le talent de 24 ans a crevé l'écran avec un bel impact des deux côtés du parquet. Les Hornets n'ont jamais trouvé le moyen de le stopper et il s'est régalé tout au long de la partie.

Pour ne rien gâcher, Adebayo a été particulièrement propre dans son rendement : 10/16 aux tirs, et un 6/6 sur la ligne des lancer-francs. Défensivement, comme on l'a déjà souligné un peu plus haut, sa présence reste tout simplement indispensable.

Mobile et massif, Bam Adebayo incarne donc une arme de dissuasion de grande qualité. Un atout de taille pour Miami.

Une phrase pour résumer pourquoi le Heat fait peur

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest