Le Heat a besoin du vrai Chris Bosh

Fantômatique dimanche lors de la défaite contre les Pacers, Chris Bosh est attendu au tournant mardi pour le game 2. Bien plus important que certains ne le croient, l'ancien Raptor est l'une des clés de la réussite du Heat.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Le Heat a besoin du vrai Chris Bosh
"S'il avait joué un rôle plus important pour Miami, ce match aurait été bien plus compliqué". Au sortir du game 1 de la série entre le Heat et les Pacers, Paul George a parfaitement ciblé ce qui avait, entre autres choses, permis à son équipe de prendre le dessus. Pas les supposées vieilles cannes de Dwyane Wade, auteur d'un match plein avec 27 points à 12/18, ou le jeu parfois un peu brouillon de LeBron James, dont la prestation (25 points, 10 rebonds et 5 passes) reste au-dessus des standards du commun des mortels. C'est l'absence d'impact de la part de Chris Bosh qui a plombé Miami dans cette première manche. Trop souvent considéré comme un joueur lambda dans cette équipe, l'ancien intérieur des Raptors est pourtant le métronome de cette équipe. Lorsqu'il réussit un match à la hauteur de son talent au scoring et au rebond, le Heat est difficilement prenable. Dimanche, Bosh a passé l'une de ses plus mauvaises soirées depuis longtemps sur le parquet de la Bankers Life Fieldhouse : 9 points à 4/12 au shoot, 0/5 à 3 points et un différentiel de -16 lorsqu'il était présent sur le parquet. Devenu l'une des menaces extérieurs les plus crédibles de Miami depuis le départ de Mike Miller, le #1 floridien ne peut plus se permettre des disettes de ce type avec le rôle de stretch 5 ou stretch 4 (selon les dispositifs) que lui a donné Erik Spoelstra. En défense, là où il a montré qu'il était capable de briller par le passé, son match a été proche du calvaire également. David West (19 pts à 8/11) a inscrit la plupart de ses points en se jouant de lui ou en profitant de ses largesses ou de sa propension à sauter à la moindre feinte.   [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=APV0oVpv1AU[/youtube]   Cette partie loupée n'inquiète pas plus que ça Spoelstra, qui a une confiance aveugle en son joueur.
"Vous savez, il y a une chose bien avec Chris. Il est très doué pour analyser et comprendre ce qui ne va pas dans son jeu au cours d'une série de playoffs. Il va corriger tout ça et revenir très fort pour les matches suivants".
Depuis le début de la saison, tout le monde s'accorde à dire que c'est dans le secteur intérieur que les Pacers peuvent battre le Heat en finale de Conférence. Avec un Roy Hibbert retrouvé et un David West fidèle à lui-même, Chris Bosh et ses partenaires de la raquette vont effectivement avoir du travail. C'est dans ces moments-là que les fans du Heat, souvent bien plus intransigeants avec lui qu'avec les deux autres stars de l'équipe, attendront de Bosh qu'il se montre digne de son statut. Faire taire les sceptiques dès le game 2 mardi soir semble une bonne idée...  
Afficher les commentaires (22)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest