Chris Paul a pleuré après le Game 5 perdu face au Thunder

La défaite des Clippers contre OKC lors du Game 5 des derniers playoffs a marqué un tournant dans la série finalement remportée par le Thunder. Un souvenir douloureux qui hante toujours Chris Paul...

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Chris Paul a pleuré après le Game 5 perdu face au Thunder
Il y a des défaites qui laissent des traces. Celle concédée par les Clippers face au Thunder lors du cinquième match des dernières demi-finales de Conf' serait plutôt du genre à laisser des cicatrices indélébiles. Alors qu'ils comptaient 7 points d'avance à moins de 50 secondes du buzzer final, les Californiens avaient finalement laissé échappé une précieuse victoire. La faute notamment à un Chris Paul qui s'était écroulé dans les ultimes instants d'une rencontre qu'il avait jusqu'alors éclaboussé de toute sa classe du haut de ses 17 points et de ses 14 offrandes. Mais personne n'est infaillible, pas même le maestro des Clips, coupable ce soir-là de deux pertes de balles dans les 20 dernières secondes et d'une faute grossière sur Russell Westbrook sur un tentative à longue distance du meneur d'OKC. Trois erreurs fatales qui avaient alors anéantis les espoirs des siens, battus d'un petit point avant d'être éliminés deux jours plus tard sur le parquet d'OKC. Abattu et sans doute conscient que ses rêves de titres NBA allaient encore une fois s'envoler, Chris Paul se laissera envahir par les larmes dans le vestiaire avant d'endosser tête haute la responsabilité de la défaite face aux médias. Un moment terrible, "le pire de ma carrière de basketteur", déclarera même le All-Star, qui gardera longtemps en tête le souvenir douloureux de ce 13 mai 2014.
« Ce serait vous mentir que de dire que j’ai oublié ça. Cela fait partie de ces choses que je n’ai pas envie d’oublier pour vous dire la vérité. J’ai le sentiment qu’il est nécessaire de se rappeler de ces moments pour ne plus les revivre », a-t-il expliqué au L.A. Times.
Pour Chris Paul, il s'agit toutefois de surmonter cet échec et de s'en servir pour revenir encore plus fort la saison prochaine.
« Je me suis toujours motivé moi-même. Peu importe si j’ai connu une bonne saison ou pas, je vais toujours tout mettre en œuvre pour progresser. Tout au long de l’été, j’ai tout fait pour être encore meilleur en travaillant sur mes faiblesses. »
Un CP3 plus fort et plus revanchard que jamais ? On en salive d'avance, surtout si les Clippers venaient à nouveau à croiser la route du Thunder pour nous offrir un aussi beau duel que la saison dernière.
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest