Chris Paul n’en a rien à cirer du transfert d’Howard aux Lakers

Le meneur des Clippers n’était pas vraiment concerné par l’arrivée de son nouveau voisin à L.A..

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Transferts
Chris Paul n’en a rien à cirer du transfert d’Howard aux Lakers
Alors que les Clippers étaient sortis depuis cette année de leur torpeur tant sportive que médiatique, le transfert de Dwight Howard aux Los Angeles Lakers va redonner un vrai coup de boost au rival toujours plus encombrant. Chris Paul pensait pourtant certainement qu’avec la montée en puissance de Griffin et les arrivées d’Odom, Crawford and co, le buzz allait pouvoir changer de côté, mais ça ne sera pas encore pour cette année. Après avoir signé Steve Nash, voilà que les « jaunes » viennent de réussir un coup de maître en faisant venir en Californie l’intérieur le plus dominant de la NBA depuis Shaq. Pourtant, lorsque l’on interrogeait Chris Paul hier soir sur le sujet, il n’avait pas l’air vraiment concerné.
« Ils ont perdu un intérieur dominant et ils en ont récupéré un autre. Ça ne change pas grand chose pour moi », déclarait Chris Paul de façon désintéressée après le match de Team USA remporté face aux Argentins. « Ça ne va pas me garder éveillé la nuit de penser à ça. » « Oklahoma City reste l’équipe à battre à l’Ouest, c’est eux qui sont champions en titre de cette conférence. »
Boum ! Début de trashtalk ou simple constat ? D’un autre côté Chris Paul n'a pas forcément tort. Difficile de parler sans avoir vu ce groupe sur le terrain. On se rappelle comment avait fini l’équipe des Lakers lorsque cette dernière avait reçu les renforts de Payton et Malone à l’intersaison, juste avant l'exercice 2003-04. Quand on demandait ensuite à CP3 si le statut d’underdogs des Clippers lui convenait mieux, il continuait sur sa lancée :
« Je m’en fiche, franchement. Ça ne sert à rien de regarder les équipes sur le papier, il faut jouer les matches. Peu importe qui est dans quelle équipe, c’est sur le terrain que les choses se règlent. » « J’ai parlé avec DeAndre Jordan, Blake Griffin et tous les gars et j’ai trop hâte de retourner à l’entraînement, qu’on puisse recommencer à travailler et à s’assurer qu’on retrouve la camaraderie qu’on avait l’an dernier parce qu’on a une nouvelle équipe là. »
En voilà en tout cas un que le trade monstre de la journée a encore davantage motivé.
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest