CJ McCollum, le coup de pouce dont Portland avait besoin ?

Le rookie des Blazers a participé à son premier match hier et pourrait avoir un vrai rôle à jouer.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Comme nous vous l’expliquions hier en détail, les Portland Trail Blazers sont en pleine bourre et sont, à l’heure actuelle, la grande surprise de la saison. Le problème, c’est que ce n’est pas la première fois ces dernières années que les petits gars de l’Oregon font un gros début de saison avant sombrer après le All-Star Game parce que trop cramés ou trop blessés. Cette fois encore, Terry Stotts est obligé de tirer sur la corde et de faire jouer ses starters un nombre de minutes imposant en raison de l’apport famélique de son banc. C’est pourquoi la première apparition officielle de CJ McCollum sous la tunique des Blazers hier pourrait avoir un impact significatif. [superquote pos="d"]"Je vis mon rêve" McCollum[/superquote]Avec ses qualités de scoreur efficace - mais pas croqueur - et son QI basket développé, le rookie pourrait faire son retour au meilleur moment et devrait avoir une vraie chance à saisir pour se faire une place dans la rotation. Après tout, ce n’est pas par hasard que Portland avait misé sur lui avec le 10ème pick de la dernière draft. Aux côtés de Damian Lillard (dont la trajectoire est assez similaire à la sienne : joueurs sous-cotés en raison de blessures et venant de petits programmes), il devrait incarner le backcourt du futur… et pourquoi pas du présent. On n’en est pas encore là, bien entendu. Hier soir, ses 4 points à 2/5, 2 rbds et 1 steal en 14 minutes n’avaient rien de proprement ébouriffant, mais le potentiel est tout de même bien là. Son coach était d’ailleurs plutôt satisfait d'après ce qu'il confiait à nos confrères d'OregonLive :
« Il a essayé de jouer de la bonne manière. C’est une bonne première expérience. C’était un match physique qui allait très vite, mais il n’a pas essayé d’en faire trop. Il s’est appliqué à bien faire les choses. Il a fait des erreurs, mais c’était bien de le voir sur le terrain. »
Après avoir joué deux matches en D-League pour se remettre dans le bain après avoir loupé tout le début de saison en raison d’une fracture du pied (24 pts en 24 min lors du deuxième), CJ McCollum espère maintenant pouvoir aider son équipe à garder le rythme. Rien ne lui a été promis, bien entendu, mais les Blazers auraient tout à gagner à ce qu’il se fonde rapidement dans le moule et à ce qu’ils puissent rapidement lui confier des responsabilités. En attendant, CJ McCollum prend les choses les unes après les autres, sans s’enflammer.
« Je vis mon rêve et j’essaie simplement de me mettre en position de pouvoir réussir ce que j’entreprends. »
Si ça veut dire donner un coup de boost au banc des Blazers et leur permettre de ne pas exploser en cours de route, ça pourrait faire un sacré changement !

Le premier panier NBA de CJ McCollum

[youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=wWqUfffbnVw[/youtube]
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest