Comment Greg Monroe a repris le contrôle de sa carrière

Greg Monroe a décidé d'accepter la qualifying offer d'une saison des Detroit Pistons. Même si c'est un risque, l'ailier fort est maintenant en position de force.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Comment Greg Monroe a repris le contrôle de sa carrière
La nuit dernière, Greg Monroe a choisi de redevenir le maître de son destin. En acceptant la qualifying offer de 5,4 millions de dollars sur un an, l'ailier fort vient d'envoyer un signal très fort aux dirigeants des Detroit Pistons : il est prêt à faire une croix sur beaucoup d'argent pour quitter la franchise. Car oui, le divorce est clairement prononcé entre les deux camps, malgré la volonté des Pistons de le conserver, ils ne lui ont jamais proposé le contrat max que le joueur de 24 ans souhaitait. Une offre de 54 millions de dollars sur 4 ans aurait été soumise par les Pistons à Monroe, une proposition jugée insuffisante par le joueur et ses représentants. Le véritable probléme de l'intérieur ne serait pas vraiment l'argent, mais surtout la direction prise par les dirigeants de la franchise. Outre une mauvaise entente avec Josh Smith, Greg Monroe n'a pas l'air de croire au projet de Stan Van Gundy. L'ancien joueur de Georgetown a clairement pris la décision de reprendre le contrôle de la situation, il a inversé le rapport de force et les Pistons se retrouvent dans une situation très inconfortable, ils ne vont rien pouvoir faire pour retenir le joueur. Greg Monroe va sûrement quitter Motor City, en tout cas, il a fait d'énormes sacrifices pour en avoir l'opportunité.

Greg Monroe a refusé deux propositions max

[superquote pos="d"]Deux franchises lui auraient proposé un contrat max[/superquote]C'est l'une des grosses informations d'USA Today, Greg Monroe n'a pas accepté la qualifying par défaut, il aurait pu toucher le jackpot dés cet été. En effet, deux franchises auraient proposé un contrat max à l'intérieur des Pistons durant cette intersaison, des propositions d'environ 80 millions de dollars sur 5 ans. Des offres refusées par Monroe, pourquoi ? Car il ne voulait pas donner la possibilité aux Pistons de s'aligner, il ne voulait pas rester lié à cette franchise pour les années à venir. L'intérieur a ainsi fait une croix sur 9,3 millions de dollars rien que pour la saison prochaine (le maximum salarial le concernant pour la saison prochaine est 14,7 millions de dollars, la qualifying offer est de 5,4 millions de dollars) pour se donner le droit de quitter la franchise, un vrai signe de sa détermination. Bien sûr, Greg Monroe a tout de même laissé la chance aux Pistons de monter un sign & trade pour parapher son contrat max dés cette saison mais les négociations n'ont pas abouti comme Adrian Wojnarowski de Yahoo Sports l'avait relevé il y a quelques semaines. C'est un mouvement assez rare de la part d'un joueur d'accepter une qualifying offer, surtout pour un joueur du standing de Monroe. Comme on vous l'avait expliqué dans un article à ce sujet, seulement 17 joueurs ont accepté cette fameuse offre depuis 1995 avec plus ou moins de succès. Dans le cas de l'intérieur, c'est une décision mûrement réfléchie depuis plus de 2 ans. En effet, son agent, David Falk, a révélé que son poulain discute avec lui de ses options depuis plusieurs saisons, le joueur a ainsi pris le temps de la réflexion avant de prendre cette décision. C'est tout de même un risque pris par Monroe, c'est quasiment du jamais vu de voir un joueur refuser des propositions sur le long terme pour un contrat d'un an, surtout que la saison à venir pourrait impacter sur sa valeur. Mais Greg Monroe ne doute pas de lui, il a analysé la situation et il est sûr que l'argent sera toujours là l'été prochain.

Une décision mûrement réfléchie

Du haut de ses 24 ans, Greg Monroe a décidé de prendre la décision qui va impacter la suite de sa carrière. Car il ne faut pas se voiler la face, l'intérieur veut donner un nouveau tournant à la suite de son aventure en NBA, le cheminement de sa réflexion le prouve. David Falk, un agent très réputé dans le milieu, a déclaré qu'il était impressionné par son joueur :
"Sa capacité d'analyse m'a impressionné, il a eu une approche intelligente et sans émotion de la free agency, a avoué David Falk à USA Today.
[superquote pos="d"]"Il a eu une approche intelligente et sans émotion de la free agency"[/superquote]La preuve que le choix d'accepter la qualifying offer est une option envisagée depuis quelques temps par l'intérieur. En tout cas, il a sûrement pris en compte les risques qu'il prend en choisissant cette voie. Car le joueur de 24 ans pourrait bien être pris à son propre jeu, en cas de mauvaise saison ou de blessure, il pourrait voir sa cote baisser sur le marché. Mais à l'inverse d'Eric Bledsoe, Greg Monroe n'a jamais eu de problèmes physiques tout au long de sa carrière et il a prouvé sa valeur - et sa constance - lors de ses 4 premières saisons avec les Pistons. De plus, la valeur des intérieurs au sein de la ligue n'a jamais été aussi élevée, Monroe sera l'une des free agents les plus courtisés la saison prochaine et il le sait bien. Quand on regarde attentivement les joueurs libres l'été prochain à son poste, on retrouve seulement un joueur d'un calibre supérieur a celui de Monroe : LaMarcus Aldridge. Sauf que l'ailier fort des Portland Trailblazers a déjà annoncé qu'il allait s'engager sur le long terme avec la franchise de l'Oregon. Le champ sera donc complétement libre pour le poste 4 des Pistons, il va pouvoir signer un contrat max (qui sera encore plus élevé grâce à l'augmentation du salary cap) avec la franchise de son choix. À l'instar de Ben Gordon lorsqu'il a signé son énorme contrat avec les Pistons (58 millions de dollars sur 5 ans), Greg Monroe pourrait tirer avantage d'une qualifying offer pour signer un plus gros deal. La différence importante, il aurait pu toucher le max dés maintenant, mais le jeune homme de 24 ans a préféré attendre pour choisir sa future destination malgré les risques. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Pour Greg Monroe, la réponse est oui.
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest