CQFR : LeBron, encore un match historique

CQFR : LeBron, encore un match historique

LeBron James a rappelé aux Raptors qui était le patron cette nuit, avec une partition parfaite conclue sans la moindre perdre de balle. Retour aussi sur les 7 autres matches de la nuit.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
- On se doutait qu'après la raclée reçue contre les Raptors la dernière fois, LeBron James se débrouillerait pour marquer le coup. Il n'y a pas eu rouste, mais simplement une démonstration éclatante : Toronto a peut-être la meilleure équipe de l'Est, mais Cleveland a encore le meilleur joueur du monde. Avec 35 points, 17 passes et 7 rebonds, le "King" a imposé sa loi. Plus fort encore : il n'a perdu aucun ballon. Depuis que la NBA comptabilise les turnovers (depuis 1977), aucun joueur n'avait réussi un match à au moins 35&15 sans perdre le moindre ballon. Réussir ça contre l'équipe n°1 de l'Est avec autant de kilomètres au compteur, c'est juste surnaturel. - Ça, c'est moins surnaturel, mais toujours aussi impressionnant. #Autobus - George Hill (22 points à 10/11) a filé un coup de main appréciable à LeBron James dans cette partie où les Cavs étaient décimés et n'ont fait jouer que 4 remplaçants dont John Holland. - Pour son 2e match depuis son retour de blessure, Kevin Love a montré qu'il était en jambes : 23 points et 12 rebonds. C'est quand même plus rassurant de se pointer en playoffs avec un joueur de cette trempe comme acolyte que complètement à poil comme on pouvait le craindre pour LeBron. - Kevin Love était d'ailleurs, jusqu'à cette nuit, le dernier joueur à avoir réussi un match à au moins 30 points et 30 rebonds en NBA. Dwight Howard, qui a quand même de beaux restes (au moins sur le plan des stats), l'a rejoint, 8 ans après. Contre les Nets (qui n'avaient aucun 7 footer sur le terrain), Howard a signé 32 points et 30 rebonds, pour rejoindre Love, mais aussi Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Moses Malone ou Robert Parish dans le club des 30-30. - Myles Turner, l'homme qui passe sa moindre minute de temps libre à construire des Lego Star Wars, maîtrise la Force quand il faut. Le dunk de la nuit est pour l'intérieur des Pacers face à New Orleans. - En plus de dominer outrageusement ses adversaires, Anthony Davis se met à être clutch. Contre Indiana l'intérieur des Pelicans a été décisif dans la dernière minute du match. D'abord en donnant 4 points d'avance à son équipe sur un fadeaway, puis en concluant un lancer manqué par Jrue Holiday, avant de réussir ses deux lancers à 7 secondes du terme. Ah, il a aussi inscrit 28 points, pris 13 rebonds et claqué 5 contres... - Prénom : Gregg. Nom : Popovich. Profession : balayeur de doutes. Il y a 10 jours à peine on se demandait si les Spurs n'allaient pas vivre leur première saison sans playoffs depuis 20 ans. Même avec un effectif léger, c'était sans doute manquer de respect à Pop et à LaMarcus Aldridge. Voilà les Texans sur cinq victoires de suite après un succès contre Washington cette nuit. La seule question que l'on peut se poser désormais, c'est quel sera leur adversaire au 1er tour. - Les Wizards ont presque constamment eu un retard d'une dizaine de points cette nuit contre les Spurs. Et on sent que ça commence à être dur pour eux dans cette fin de saison. Est-ce qu'on peut s'accorder à dire que ce n'est pas si fun sans John Wall alors qu'on nous a vendu une Ewing Theory à son sujet ? - Sale soirée pour les Bucks. Giannis Antetokounmpo s'est tordu la cheville dans le premier quart-temps du match contre les Clippers. Pour ne rien arranger, les Bucks ont perdu à la maison contre les Californiens. - Les Clippers, eux, ont encore montré qu'ils n'allaient pas lâcher l'affaire malgré une série de mauvais résultats. L.A. est revenu à deux victoires du Jazz grâce notamment au 25 points et 22 rebonds de DeAndre Jordan. - Les Sixers commencent à adopter l'attitude des équipes ambitieuses. Brett Brown a mis tout le monde au repos dans le 4e quart-temps du match remporté contre les Grizzlies. Une "anti-Thibs", comme on dit dans le milieu. - L'homme du moment à Miami : Kelly Olynyk. Le chevelu canadien avait déjà cartonné au match précédent contre Denver. Face à New York, il est encore sorti du banc pour peser sur la rencontre, mais dans un style différent. Olynyk a fini avec 22 points mais surtout 10 passes décisives au compteur. - La soirée n'a pas été bonne pour Frank Ntilikina. Le Français a eu droit à 20 minutes en sortie de banc, mais n'a pu faire mieux que 3 points, 2 passes et un +/- de -19... - C'était la nuit de l'héritage serbe à Chicago. Nikola Jokic a utilisé le temps qui lui était imparti dans cette rencontre pliée d'avance en faveur des Nuggets, pour briller et honorer son pays : 21 points, 7 rebonds et 5 passes à 9/11 pour lui.

Les résultats de la nuit en NBA

Raptors @ CAVS : 129-132 Grizzlies @ SIXERS : 105-119 HORNETS @ Nets : 111-105 Knicks @ HEAT : 98-119 NUGGETS @ Bulls : 135-102 CLIPPERS @ Bucks : 127-120 Pacers @ PELICANS : 92-96 Wizards @ SPURS : 90-98
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest