CQFR : CP3 à la cool, Boogie mange de l’ours

Voilà tout ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : CP3 à la cool, Boogie mange de l’ours
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Les Lakers sont tellement faibles que Chris Paul peut planter 27 points en 25 minutes et mater la fin du match avec son fils au bord du terrain. "Tu vois ça, fiston, c'est l'équipe qui ne s'est jamais remise du fait qu'on m'interdise de les rejoindre. Et à ta droite, c'est Tonton Paul. Tu ne le verras plus l'année prochaine parce qu'il va rejoindre une belle et grande maison de retraite". - Si la plupart des débuts de bagarre en NBA depuis 10 ans sont du type Leerdammer, "retenez-moi ou je fais un malheur", la scène qui s'est déroulée entre Robin Lopez et Serge Ibaka est d'un autre genre. S'ils n'avaient pas été séparés, les deux intérieurs seraient très certainement allés régler ça dans le couloir jusqu'à ce que KO s'en suive. Il suffit de voir le sérieux mis dans leurs tentatives de droites respectives... - Au-delà de ça, ça a quand même donné un gros match de basket avec des Raptors toujours étonnamment teigneux et combatifs depuis la blessure de Kyle Lowry. Rester dans le match et l'emporter en prolongation en s'appuyant sur DeMar DeRozan a finalement payé. Intéressant pour la suite. - Pendant que son jumeau un peu plus chevelu se battait avec Ibaka, Brook Lopez s'est lui amusé à ruiner la fin de saison des Pistons avec un game winner au buzzer. Les Nets, rappelons-le, n'ont aucune raison de tanker puisque leur pick ne leur appartient pas. Du coup, ça peut donner ce genre de fin de match qu'on ne pourrait pas voir chez les Lakers, les Suns, les Kings ou les Knicks... - Les Pelicans n'iront très certainement pas en playoffs, mais la mayonnaise prend doucement. La victoire contre Memphis cette nuit avec un carton de DeMarcus Cousins (41 points, 17 rebonds et 3 contres) va encourager NOLA à poursuivre dans ce sens. La fin de saison doit avant tout servir à démontrer que Cousins et Davis peuvent être bons ensemble, et à savoir quels joueurs méritent de rester autour d'eux la saison prochaine. - De temps en temps, Kawhi Leonard laisse LaMarcus Aldridge redevenir l'option n°1 de l'équipe en attaque, comme cette nuit lors de la victoire contre les Wolves. Ce n'est pas pour ça que "Sugar K" allait lui laisser le panier le plus décisif du match dans la dernière minute non plus. Gros sang-froid encore pour "Keu-waï". - Hassan Whiteside s'est fait une énorme entaille à la main contre le bord de la planche. Miami a battu Phoenix et consolidé sa 8e place, mais - Le Curry Bowl, Steph vs Seth, a été marrant deux minutes, quand les deux frangins étaient les seuls à marquer pour leur équipe en début de match. Puis tout est rentré dans l'ordre et les Warriors ont tranquillement passé la seconde pour une 28e victoire à l'extérieur cette saison. - C'est triste, mais les Bucks sont tellement plus performants sans Jabari Parker... En parallèle, le retour de Khris Middleton (26 points) dans le cinq rend Milwaukee capable de battre n'importe qui sur un match. Se taper Portland au Moda Center, ce n'est pas rien, surtout à ce stade de la saison et avec des Blazers à la lutte pour les playoffs. - Giannis Antetokounmpo, ce mec incertain jusqu'au coup d'envoi à cause d'une blessure à la cheville mais qui vous claque quand même un dunk avec prise d'appui sur la ligne des lancers...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest