CQFR : Les Cavs sont sexy, « Spain Ricky » en fusion

CQFR : Les Cavs sont sexy, « Spain Ricky » en fusion

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Nets @ Raptors : 116-103
Cavs @ Knicks : 126-109
Jazz @ Magic : 100-107
Bucks @ Wizards : 94-101
Pacers @ Kings : 94-91
Spurs @ Thunder : 94-99
Rockets @ Warriors : 107-120
Hornets @ Clippers : 106-120

Ricky la belle vie

- Ricky Rubio a sans doute voulu rappeler qu'il n'était pas n'importe qui et qu'on n'est pas MVP d'une Coupe du monde sans raison. Ou alors il a simplement vu qu'un Français, Evan Fournier (15 pts), jouait dans le camp d'en face, et s'est instantanément transformé en "Spain Ricky". On n'a pas vraiment l'explication de la performance assourdissante réalisée par le meneur des Cavs cette nuit au Madison Square Garden.

Toujours est-il que Rubio a réussi le plus gros carton offensif de sa carrière (37 points, 10 passes à 13/19, avec 8 paniers à 3 points) en NBA dimanche, en sortant du banc et avec la victoire au bout. L'Espagnol était insaisissable et a largement contribué au succès des siens face aux Knicks. C'est la quatrième victoire de suite pour cette emballante équipe de Cleveland, qui a perdu Collin Sexton sur blessure. Indirectement, c'est aussi ce qui a permis à Ricky Rubio de faire son match monstrueux.

Evan Mobley (26 pts, 9 rebds, 5 asts) continue lui de faire la course en tête pour le titre de Rookie of the Year.

Ricky Rubio, Terance Mann : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Les Nets reçus 5 sur 5, Cole Anthony sèche Utah

- Brooklyn est allé décrocher une 5e victoire de suite à Toronto, pour le premier match de Steve Nash comme coach dans son pays natal. Kevin Durant (31-7-7) a mené la danse, mais ce sont bien les 16 points de James Harden (28 pts) dans le 4e quart-temps et l'intensité défensive accrue des Nets en fin de match qui leur ont permis de s'imposer.

- Utah s'est fait surprendre à Orlando après avoir eu la mainmise pendant l'essentiel du match. Le Jazz a pris un 24-11 en fin de partie, en encaissant les coups de Cole Anthony (33 pts) et RJ Hampton (8 points, tous inscrits dans le 4e, dont le shoot extérieur qui a plié le match) sans parvenir à répondre.

Rudy Gobert a fait de son mieux avec 21 points, 15 rebonds, 4 contres et 3 interceptions, mais tout le monde n'était pas aussi concentré que le pivot des Bleus cette nuit.

- Milwaukee continue de chercher de la régularité, sans grand succès. Face à des Wizards très sérieux en défense et portés par Bradley Beal (30 pts), les champions en titre ont enregistré leur 6e défaite en 10 matches depuis le début de la saison.

Giannis Antetokounmpo a beau avoir compilé 29 points, 18 rebonds, 5 passes, Khris Middleton et Brook Lopez manquent quand même beaucoup à ce groupe.

- Le début de saison est un long fleuve tranquille pour les Warriors. Golden State a signé sa 8e victoire en 9 matches en prenant le dessus, sans surprise, sur les Rockets. La paire Stephen Curry (20 pts) - Jordan Poole (25 pts) et leurs camarades ont plié l'affaire en trois quart-temps, sans trop se soucier des cavalcades parfois spectaculaires de Jalen Green (9 pts).

Otto Porter a semblé en jambes comme rarement ces dernières années et ses trois paniers à 3 points en 40 secondes à un moment du match, ont rappelé que les Warriors avaient théoriquement réussi un superbe coup avec lui.

Charlotte est dans le dur, les Clippers l'emportent au finish

- Après un bon démarrage, les Hornets sont clairement dans un creux. Charlotte comptait encore 9 points d'avance sur le parquet des Clippers à 7 minutes de la fin du match. C'est là qu'ils se sont effondrés, ou que les Clippers se sont réveillés, c'est selon. Paul George (20 pts), Reggie Jackson (19 pts) ou encore Nicolas Batum (16 pts, 6 rbds 3 stls) ont lancé un run de 22-0 pour virer en tête et remporter ce match.

En sortie de banc, Terance Mann (17 pts, 10 rbds) et Luke Kennard (18 ps) ont été essentiels et ont changé la dynamique de la rencontre.

- Les Pacers ont tenu bon après avoir failli dilapider complètement leurs 15 points d'avance et gâcher leur première occasion de victoire à Sacramento depuis 2018. Dans le sillage de Caris LeVert (22 pts) et Domantas Sabonis (17-10), Indiana a imposé sa loi sur le parquet de Kings bien moins fringants que lorsqu'ils ont collé 140 points à Charlotte.

Muscala, tout allait bien

- Mener de plus de 10 points contre le Thunder n'est jamais très bon signe cette saison en NBA. Les Spurs en ont fait l'amère expérience, en se faisant remonter leurs 16 points d'avance pour finalement s'incliner à OKC.

Lors de chacune de leurs trois victoires cette saison (les deux autres étaient contre les Lakers), les joueurs de Mark Daigneault ont compté au moins 16 points de retard à un moment. Les Spurs n'avaient sans doute pas prévu que Mike Muscala (20 points en 14 minutes), causerait en partie leur perte, surtout un soir où Shai Gilgeous-Alexander était un peu maladroit (14-9-8 à 5/16).

Théo Maledon a joué 7 minutes sans réussir à se mettre en évidence : 0 point à 0/5 et 1 passe.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest