CQFR : Curry ressuscite les Warriors, Milwaukee n’est plus invaincu

CQFR : Curry ressuscite les Warriors, Milwaukee n’est plus invaincu

Voici ce qu'il fallait retenir des... 15 matches de la nuit en NBA. Stephen Curry a sorti les Warriors de la crise et s'est distingué.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap

Les résultats de la nuit en NBA

Wizards @ Hornets : 108-100
Rockets @ Magic : 134-127
Thunder @ Pistons : 103-112
Pelicans @ Pacers : 122-129
Suns @ Sixers : 88-100
Bucks @ Hawks : 98-117
Blazers @ Heat : 110-107
Raptors @ Bulls : 97-111
Celtics @ Grizzlies : 109-106
Knicks @ Wolves : 120-107
Nuggets @ Spurs : 115-109
Nets @ Mavs : 94-96
Kings @ Warriors : 113-116
Lakers @ Jazz : 116-139

---

Dagger in the Hart

- Damian Lillard, de retour de blessure, n'est pas le seul joueur des Blazers à être capable de frapper au buzzer. Servi par Lillard lui-même, Josh Hart a refroidi le Heat à l'ultime seconde sur un panier à 3 points dans le corner. La fin de match entre Portland et Miami a été folle, puisque juste avant ce coup de poignard, Max Strus avait égalisé pour les Floridiens dans la même situation en pensant envoyer le match en prolongation.

Les Hawks privent les Bucks du 10-0

- Les Milwaukee Bucks ne sont plus invaincus ! C'est Atlanta qui a fait chuter la dernière équipe à ne pas avoir encore perdu en NBA cette saison. Pourtant, Giannis Antetokounmpo était de retour après un match de repos, alors que Trae Young était absent. Pas de problème pour les Hawks, qui étaient déterminés à priver les Bucks du 10-0, ce que personne n'a fait depuis les Warriors de 2015. Dejounte Murray (25 pts), mais aussi et surtout le rookie de Duke AJ Griffin (24 pts en sortie de banc) ont fait le gros du boulot.

Curry active le beast mode pour sauver les Warriors

- Après cinq défaites de suite, les Warriors se devaient de sortir de la torpeur et de cette petite crise de résultats. Qui d'autre que Stephen Curry pour réveiller tout le monde ? Golden State s'est fait peur et était mené de 12 points à la pause (et encore de 9 à la fin du 3e QT), mais l'assassin en chef a claqué 47 points à 17/24, avec 8 passes, 8 rebonds et les lancers de la gagne à 1.3 seconde de la fin.

C'est ce shoot qui a fait virer les Warriors en tête et chavirer le Chase Center dans le money time.

Il fallait au moins ça pour se défaite de Sacramento et du tandem De'Aaron Fox (28 pts) - Domantas Sabonis (19 pts, 14 rbds).

KD craque sur la ligne, Luka enrhume Simmons

- Kevin Durant avait les lancers francs de l'égalisation et de la prolongation dans les mains... Envoyé sur la ligne à 6 secondes de la fin contre les Mavs, avec trois lancers à rentrer, "KD" a manqué le second, empêchant les Nets de réussir un joli coup à leur portée. Si Dallas l'a emporté, Brooklyn a eu les munitions et menait encore d'une courte tête au début du 4e quart-temps.

Ben Simmons est sorti du banc pour son retour, mais ça ne s'est pas très bien passé pour l'Australien. Son impact (2 pts, 3 rbds, 2 pds) a été limité, mais il s'est en plus fait totalement enrhumer par Luka Doncic (36 points, 6 passes, 6 rebonds), qui eu la mansuétude de rater son lay-up derrière.

Tatum et Embiid en jambes

- Le duel entre Jayson Tatum et Ja Morant a tenu toutes ses promesses et c'est le franchise player des Celtics qui a eu le dernier mot. Les 39 points de Tatum, auteur des deux lancers de la gagne à 2.2 secondes de la fin, ont permis à Boston d'aller l'emporter à Memphis dans un match où les deux équipes ont eu leurs moments. Morant (30 pts, 9 pds, 8 rbds) a glissé sur la toute dernière possession et n'a pu tenter de répondre et d'envoyer le match en prolongation.

- Joel Embiid le clame : la saison des Sixers en NBA a démarré cette nuit. En l'absence de James Harden et avec le retour du Camerounais, malade ces derniers jours, Philadelphie a réussi à surprendre Phoenix au Wells Fargo Center. Embiid a quasiment montré son meilleur visage depuis le début de la saison avec une partition dominante : 33 points, 10 rebonds, 5 passes et un 16/16 redoutable sur la ligne. Les Suns ont semblé léthargiques et n'ont pas su percer la défense (pour une fois) peu perméable des Sixers.

Pas de LeBron... pas de victoire non plus

- Avec LeBron James mis au repos pour un match, on se demandait si les Lakers n'arriveraient pas à se mobiliser pour redresser la tête sans leur leader face à Utah. Raté... Avec un cinq Nunn-Reaves-Brown Jr-Davis-Gabriel  en NBA et Westbrook maintenu en 6e homme, comment pouvait-il finalement en être autrement ?

Avec son attaque saignante emmenée par Lauri Markkanen (23 pts) et Jordan Clarkson (22 pts), le Jazz a dynamité les Lakers, purement et simplement, en marquant 139 points pour confirmer son début de saison canon (9-3).

Encore une fois, si on omet le match toujours correct de "AD" selon ses standards (29 pts à 11/18), le rayon de soleil des Lakers a été Westbrook (22 pts, 5 pds), même si sa présence sur le terrain ne s'est pas traduite par une remontée au score.

- Les Clippers ont réussi un petit miracle à domicile contre Cleveland. Menés de 13 points à 5 minutes de la fin, les joueurs de Ty Lue ont retourné la baraque et mis un terme à la série de 8 victoire de suite des Cavs. La franchise de l'Ohio était totalement à côté de ses pompes dans le money time et a subi la foudre de Paul George, auteur de 26 points et du panier à 3 points qui a fait virer les Clippers en tête à 37 secondes de la fin.

Voilà le genre de victoires qui font du bien sur le plan mental d'un côté et qui montre la marge de progression de l'autre en termes de gestion des fins de match.

LeBron James admiratif des Cavs, le King envieux et nostalgique ?

Mais aussi...

- Les Hornets avaient plutôt bien démarré la saison NBA, mais semblent maintenant plus proches de la Wembanyama Race que de l'envie de jouer le play-in. Charlotte a subi une cinquième défaite de suite sur le parquet de Washington. Même sans Bradley Beal, les Wizards se sont rapprochés d'un bilan à l'équilibre (5-6) avec Kyle Kuzma (20 pts) en arme principale, eux qui avaient perdu 5 de leurs 6 derniers matches et avaient vraiment besoin de se relancer.

- Certes, quand Rudy Gobert n'est pas là Anthony Edwards a de la place pour dunker. Mais sans Gobert, les Wolves redeviennent... les Wolves. Minnesota est repassé dans le négatif en perdant nettement à domicile contre les Knicks. Le trio Randle (31 pts, 8 rbds) - Brunson (23 pts, 8 pds) - Barrett (22 pts) s'est baladé face à une défense inerte, malgré le match "katesque" de KAT (25 pts, 13 rbds, 7 pds).

Evan Fournier n'a joué que 12 minutes en sortie pour 2 petits points, mais le temps de jeu du Français a coïncidé avec un gros passage de New York (+15 de différentiel). On se rassure comme on peut.

- Comme d'autres, les Spurs sont en train de rentrer dans le rang et de revenir à la réalité en NBA. Il n'y a aucune honte à perdre à Denver, mais il s'agit de la troisième défaite consécutive pour les joueurs de Gregg Popovich. Les Texans ont donné du fil à retordre aux hommes de Michael Malone, mais avoir un double MVP dans ses rangs fait étonnamment la différence. Nikola Jokic a été à la baguette (26 pts, 10 pds, 8 rbds, 3 blks) pour éviter une mauvaise surprise aux Nuggets avec l'aide de Michael Porter Jr (24 pts).

- Les Pacers, eux, font l'inverse de rentrer dans le rang en ce moment. Indiana a remporté sa 4e victoire en 5 matches en dominant New Orleans à domicile. L'homme du match est incontestablement Myles Turner, qui a passé toute sa frustration d'avoir loupé le début de saison sur les Pelicans. Turner, que l'on dit toujours en instance de départ et qui espère toujours un billet d'avion pour Los Angeles, a claqué 37 points avec 12 rebonds, en profitant d'une belle relation avec Tyrese Haliburton (20 pts, 13 pds) et de son association avec Jalen Smith (15 pts, 11 rbds).

NOLA est un peu moins fringant ces derniers jours. Malgré les 55 points combinés de Brandon Ingram (29) et Zion Williamson (26), les Pelicans ont perdu deux matches de suite pour la première fois de la saison en NBA.

- Houston a profité de son déplacement à Orlando pour mettre fin à une série de 6 défaites de suite. Jalen Green a enlevé la rouille qu'il avait dans les mains pour claquer 34 points et participer au réveil de son équipe sur le plan de l'adresse (52.9% contre 42.4% depuis le début de la saison), avec l'aide d'Alperen Sengun (20 pts, 10 rbds) et Kenyon Martin Jr (21 pts).

Paolo Banchero a répondu au défi en inscrivant 30 points, sans que le Magic en profite pour remporter une troisième victoire cette année.

- Dans une autre affiche entre cancres supposés de NBA, Detroit a renversé OKC après avoir été mené de 15 points à la pause. Le Thunder a totalement vrillé en deuxième en prenant un 64-40 sous les coups de Saddiq Bey (25 pts), Cade Cunningham (21 pts, 11 rbds) et Jaden Ivey (15 pts, 11 rbds).

Du côté des Français, Killian Hayes a joué 17 minutes pour 5 points et 4 passes, alors qu'Ousmane Dieng a eu du mal à régler la mire (1/7) lors de ses 20 minutes passées sur le parquet.

- Les Bulls ont assez sereinement dominé Toronto en maintenant les Raptors sous les 100 points. Zach LaVine (30 pts) était particulièrement en jambes après son match de repos contre cette même équipe dimanche, mais a peu joué en fin de match à cause d'un problème de fautes.

La défaite n'a pas empêché Scottie Barnes de claquer un dunk assez assourdissant sur la truffe de Nikola Vucevic.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest