Derek Fisher, ni pute, ni soumis

Quelques semaines après avoir été licencié, Derek Fisher est sorti de son silence pour livrer sa version des faits sur "l'incident" avec Matt Barnes et son départ des New York Knicks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Derek Fisher, ni pute, ni soumis
Derek Fisher a été au centre d'une attention médiatique dont il se serait bien passé depuis le début de la saison. Son nom a été jeté en pâture dans la presse à scandale et son départ de New York a été au moins autant décrypté que les progrès de son équipe lors des deux premiers mois de l'exercice en cours. La presse de la grosse pomme a expliqué son licenciement non pas seulement par les mauvais résultats mais aussi pour son incapacité à manager un groupe qui aurait - info à prendre au conditionnel - perdu confiance en lui. Une thèse réfutée en bloc par l'ancien champion NBA qui a tenu à rétablir certaines vérités, du moins ses vérités, dans un essai intitulé "Truth" publié sur Sports Illustrated.
[superquote pos="d"]"Aucun joueur des Knicks ne s'est plaint"[/superquote]"Aucun membre du management des Knicks ne m'a dit que ma vie personnelle n'a été une distraction pour l'équipe et, surtout, aucun joueur ne s'est plaint d'avoir perdu confiance en mon coaching. Toute l'équipe était sensible à mon leadership et écoutait mes décisions. Aucun n'a remis en question mon intégrité. Ma relation avec les joueurs était très bonne et elle continuait de se renforcer."
[caption id="attachment_126445" align="alignleft" width="318"] Au centre, Gloria Govan, ex-femme de Matt Barnes et nouvelle petite amie de Derek Fisher.[/caption] A travers cette lettre ouverte dans laquelle Derek Fisher tient à donner sa version des différents faits, on peut sentir son désir de remettre à plat des thèmes qui ont été abordés avec insistance dans les médias. Le plus populaire d'entre eux restant bien sûr son "altercation" avec Matt Barnes en Californie. De ce que l'on sait, Fisher est en couple avec Gloria Govan, ex-madame Barnes et mère de deux jumeaux issus de son mariage avec l'actuel joueur des Memphis Grizzlies. Les deux hommes ont eux été coéquipiers aux Los Angeles Lakers. Une relation qui ne plairait pas à Barnes - lequel déclarait après son divorce "qu'il serait toujours amoureux de son ex". Averti par ses fils de la présence de l'ex coach des Knicks dans son ancienne maison, il aurait déboulé en voiture avant de s'en prendre à lui. L'incident a fait le tour des médias, la ligue s'est même emparé de l'affaire pour mener l'enquête et le joueur des Grizzlies a pris la parole publiquement - via les réseaux sociaux - pour railler son ancien coéquipier et mettre en lumière ce qu'il considère comme un manque de valeur. Là encore, Fisher a cherché à sauver la face.
[superquote pos="d"]"Il n'y a pas eu de bagarre"[/superquote]"Dire que Matt et moi avions un historique (Barnes a sous-entendu que lui et Fisher étaient proches par le passé - NDLR) est un peu exagéré. Nous avons joué ensemble une saison aux Lakers et quelques mois après le lockout en 2012. Voilà notre historique. Nous étions coéquipiers et nous n'avons jamais eu de problème. Nous n'avons jamais été proches en dehors du parquet. Nos familles n'avaient pas d'interaction. Nos enfants ne jouaient pas ensemble. Nous n'avions pas d'amis en commun.   Gloria et Matt étaient séparés depuis plus d'un an quand j'ai commencé à sortir avec Gloria. Ma femme et moi étions aussi séparés depuis longtemps. Matt et Gloria n'essayaient pas de se remettre ensemble et je ne suis pas sorti avec elle dans son dos. Notre relation n'était pas publique mais elle n'était pas cachée non plus. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête de Matt ce jour-ci (le jour de l'incident - NDLR). Il est venu sans prévenir et je n'ai pas cherché à résister. Tout le monde a juste cherché à le calmer parce que ses enfants étaient présents. Il n'y a pas eu de bagarre."
On sent un Derek Fisher animé par l'envie de rétablir son honneur, autant en tant que coach qu'en tant qu'homme. En donnant quelques indications sur le contexte dans lequel il a rencontré Gloria Govan, il cherche à casser cette image de "l'ami" - une autre notion qu'il balaye - qui se serait jeté sur la femme d'un autre. Une attitude impropre aux gentlemen qui a justement été exploitée par la presse au point où certaines rumeurs circulaient au sujet de joueurs ou ex-joueurs des Knicks inquiets que leur petite amie tombe entre les griffes de leur coach. Ridicule ? Fisher a tout de même tenu à redorer son blason. Seuls les individus présents dans la maison de Govan et Barnes et seuls les dirigeants et joueurs des New York Knicks connaissent la ou les vérités. L'ex coach a simplement donné la sienne. Après avoir été décrié, il avait bien gagné un droit de réponse.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest