« Respire par les yeux », le conseil mystique de Dirk Nowitzki pour être fort à 3 points

Dirk Nowitzki est l'un des meilleurs shooteurs de l'histoire. Quand il donne un conseil, même un peu perché, on l'écoute !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
« Respire par les yeux », le conseil mystique de Dirk Nowitzki pour être fort à 3 points

En tant que joueur, Jason Kidd était la démonstration vivante que l'on peut transformer une lacune en atout au cours d'une carrière. Passeur génial et machine à triple-doubles, Kidd était en revanche un shooteur à 3 points très médiocre au début de sa carrière. Pourtant, lorsqu'il raccroché en 2013, le membre du Hall of Fame était dans le top des scoreurs extérieurs les plus prolifiques de l'histoire de la NBA. Huit ans après sa retraite, l'ancien joueur de Phoenix, New Jersey et Dallas est encore 11e all-time de ce classement.

Il y a eu évidemment beaucoup de travail de sa part, mais aussi et surtout les conseils de gens qui lui ont permis d'adopter une autre approche dans l'exercice. Dirk Nowitzki fait partie de ceux-là. Au moment d'évoquer les échanges qui l'ont marqué, Jason Kidd a évoqué pour le Players Tribune celui avec son ex-coéquipier chez les Mavs.

Jason Kidd de A à Z

"Je suis retourné à Dallas, l'équipe qui m'a drafté, en 2008. C'était l'équipe de Dirk. Moi je débutais ma 15e saison et l'une des leçons que j'ai retenues durant mon parcours, c'est qu'il faut toujours demander conseil aux autres. Il faut toujours continuer d'apprendre et de faire évoluer ton jeu.

Cette saison-là, donc, j'avais pour but de faire progresser mon tir extérieur. Dirk était une machine à shooter. Un jour, après l'entraînement, je lui ai demandé quelques tuyaux. Plutôt que me donner une réponse brève, il s'est lancé dans une explication détaillée.

"Tu dois espacer tes doigts comme ça. Mettre ton bras comme ça. Ecarte tes pieds de cette manière. Tout était logique. Je suivais mot pour mot ce qu'il me disait. Puis il a pris un air très sérieux et m'a dit : 'La clé du shoot, c'est la respiration. Tu dois respirer.'

OK Dirk, c'est compris.

Non, par les yeux. Tu dois respirer par les yeux.

Je ne savais pas quoi lui dire. On a continué de shooter et il secouait la tête en me regardant. Est-ce qu'il se moquait de moi ? A ce jour, je n'en ai aucune idée".

Cette explication, aussi mystique puisse-t-elle paraitre, n'a pas été sans effets. Sur les 29 matches qui ont suivi cet échange entre les deux cracks jusqu'à la fin de la saison, Jason Kidd a connu une augmentation impressionnante de son pourcentage à trois points : 46.1% ! Sur les deux saisons suivantes, il a ensuite tourné à 40.6%, puis 42.5% la saison du titre.

On ne sait toujours pas ce que veut dire "respirer par les yeux", mais on fait confiance à Dirk !

Jason Kidd démonte de fausses rumeurs sur son passage aux Bucks !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest