Giannis Antetokounmpo, des stats irréelles et une place à la table des LeBron, Big O ou Jordan

Giannis Antetokounmpo, des stats irréelles et une place à la table des LeBron, Big O ou Jordan

Giannis Antetokounmpo a ponctué de la plus grande des manières des playoffs qui l’ont mis aux côtés des LeBron, Big O ou encore Jordan.

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Même avec un match « normal » selon ses standards, la trajectoire de Giannis Antetokounmpo aurait été l’une des plus incroyables de l’histoire de la NBA. Mais son Game 6 totalement dingue était l’aboutissement parfait pour la star des Milwaukee Bucks. Et l’a d’ores et déjà placé parmi les plus grandes légendes de la ligue.

Enfin, « aboutissement » est bien évidemment un abus de langage. Car à 26 ans, l’histoire du Greek Freak est loin d’être close. Mais il a déjà vécu et traversé tellement de choses.

Vendeur à la sauvette sur les marchés pour littéralement survivre, quand il était tout jeune. Prospect trop intrigant pour ne pas attirer la NBA et trop mystérieux pour être lottery pick. Puis double MVP. Et enfin champion NBA, MVP des Finales incontesté. La trajectoire est folle.

Et elle a été illuminée par un match de légende pour obtenir ces deux trophées. Dans un Game 6 forcément décisif, avec d’autres talents sur le terrain, il a brillé plus que quiconque. Et donné raison à Charles Barkley qui soulignait récemment que Giannis Antetokounmpo est peut-être bien le joueur le plus intense de l’histoire.

Giannis champion, il n’y a rien de plus beau dans ce monde

En tout cas, ses 50 pts, 14 rbds et 5 contres le mettent directement dans un cercle très, très fermé.

- Il est avec Bob Pettit (en 1958 !) le seul joueur à avoir mis 50 points dans le match du titre.

- Il n’est que le 7ème joueur à avoir planté autant de points dans un match des Finales NBA. Si LeBron James l’a fait en 2018, personne d’autre ne l’avait fait depuis Michael Jordan en 1993.

- Giannis Antetokounmpo est le seul joueur de l’histoire de la NBA à avoir cumulé au moins 50 pts, 10 rbds et 5 ctres dans un match des Finales. Bon, les contres ne sont comptabilisés que depuis 1973-74 et il n’est pas impossible qu’un Wilt Chamberlain ou un Bill Russell l’aient fait. Mais quand même…

- Il est le seul joueur depuis 40 piges à avoir réalisé plusieurs matches avec 30 pts au moins en une mi-temps, dans les mêmes Finales.

- C’est la quatrième fois seulement qu’un joueur tourne à plus de 30 pts, 10 rbds et 5 pds sur une année de playoffs.

- Mieux, seuls Oscar Robertson et lui ont fait 30-12-5…

- Tant qu’on y est... Il est le premier joueur NBA à avoir tourné à au moins 30 points, 10 rebonds et 5 passes à 60% sur une série des Finales.

- Sa moyenne en terme de « Game Score » (une stat de Basketball Reference pour mesurer la productivité d’un joueur sur un match) est la plus élevée sur une série des Finales, devant toutes les légendes.

- Enfin, et surtout, Giannis Antetokounmpo est le premier joueur de l’histoire de la NBA à avoir été Most Improved Player, Most Valuable Player, Defensive Player of the Year et MVP des Finales.

Enorme.

Et pas mal pour un gamin qui, avant de devenir très ambitieux, rêvait juste d’être un joueur NBA :

Giannis Antetokounmpo ne sait pas que « courir et dunker », n’est-ce pas James Harden ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest