Giannis il y a quelques années : « Si je deviens Nicolas Batum, je rentre en Grèce »

Les mots semblent durs pour Nicolas Batum, mais ils montrent surtout l'ambition que portait déjà Giannis Antetokounmpo.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Giannis il y a quelques années : « Si je deviens Nicolas Batum, je rentre en Grèce »

Nicolas Batum a vécu une renaissance avec les Los Angeles Clippers cette année. Après avoir été dans un placard doré à Charlotte pendant plusieurs saisons, le capitaine de l'équipe de France a retrouvé ce qui ressemble à son meilleur niveau. Cette apogée en NBA, c'est sans doute au début de son aventure avec les Hornets qu'il l'a connue, lorsque son nom était évoqué pour le All-Star Game en 2016 et 2017.

Batum était alors un modèle d'ailier polyvalent et intelligent, ce qui est à nouveau son étiquette aujourd'hui même s'il a un peu plus de kilomètres au compteur. Dans le livre de Mirin Fader sur Giannis Antetokounmpo, le nom de Nicolas Batum apparaît sans que l'on s'y attende trop et pas forcément de la manière la plus flatteuse.

Giannis champion, il n'y a rien de plus beau dans ce monde

La date n'est pas spécifiée dans l'extrait, mais on comprend que la scène se déroule à une période où "Batman" est dans la forme de sa vie avec Charlotte. Vraisemblablement en 2016, donc. Giannis Antetokounmpo n'est pas encore MVP, pas même MIP, ni même une superstar annoncée.

"Avant le coup d'envoi d'un match à Charlotte, Josh Oppenheimer, l'un des assistants, était assis avec Giannis. Ils étaient en train de regarder s'échauffer Nicolas Batum, un ailier en train de réaliser une saison de calibre All-Star.

'Tu vois Batum ?', dit Oppenheimer à Antetokounmpo.

Giannis a acquiescé.

Regarde-le. Vraiment. C'est un très bon joueur. Si tu travailles très dur, tu pourras peut-être devenir un joueur du type de Nicolas Batum.

Giannis a regardé son coach, pas en fronçant les sourcils, mais avec un air de surprise.

"Coach, si je deviens Nicolas Batum, je rentre en Grèce".

Les mots peuvent paraître dur à l'encontre de Batum. Ils indiquent simplement que Giannis Antetokounmpo n'était pas prêt à se contenter d'être un très bon joueur, pour reprendre les termes d'Oppenheimer. Avoir cette ambition lui plutôt réussi, puisqu'il est devenu double MVP, champion NBA et MVP des Finales.

Champion avec Milwaukee, Giannis Antetokounmpo allume les Super Teams !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest