Gilbert Arenas, 10 anecdotes sur un joueur fou

Gilbert Arenas, 10 anecdotes sur un joueur fou

Personnage complètement barré et scoreur fantastique, Gilbert Arenas est un joueur spécial dans l’histoire de la NBA.

Préc.2 / 2Suiv.

Un scoreur incroyable et clutch !

Si Arenas avait déboulé en NBA dix ans plus tard il aurait été élevé au rang de légende sur Twitter. Avec donc tous les ingrédients du basketteur moderne. 54 points sur Steve Nash et les Suns. Ou encore 60 points contre les Lakers de Kobe Bryant. Il aimait les grands rendez-vous. Les duels au sommet. Ou les fins de matches serrées.

Des paniers décisifs, il en a mis un paquet. Trois en l’espace de quelques semaines en 2007. Un premier contre les Bucks, un missile de loin. Un troisième contre les Sonics. Puis, entre les deux, un panier devenu culte le soir du Martin Luther King Day. Un buzzer beater mémorable contre le Jazz.

Entouré de Caron Butler et Antawn Jamison, Gilbert Arenas a mené les Wizards en playoffs en 2005 et 2006. Avec une qualification au second tour la première année puis une élimination contre les Cavaliers de LeBron James celle d’après.

Il n’y a pas que sur les parquets qu’il aimait dégainer

L’artificier des Wizards était un grand passionné d’armes à feu. Et c’est en partie ce qui l’a conduit à une fin de carrière gâchée (avec les blessures à répétition). Il détenait plusieurs pistolets – non chargés – dans son vestiaire à Washington. Et il a même sorti plusieurs d’entre eux pour intimider son coéquipier Javaris Crittenton après une brouille liée à une dette de jeu. Ce dernier disposait aussi de plusieurs armes. Heureusement, le différend n’a pas escaladé.

Il n’empêche que les deux joueurs ont été suspendus suite à une enquête menée par la ligue lors de la saison 2009-2010. En tant que star, Arenas a servi d’exemple. En revenant plus tard à la compétition, il a troqué son numéro 0 contre le 9 pour faire table rase du passé.

Les 5 plus grosses suspensions de l’histoire

Gilbert Arenas : premier joueur viré par l’Amnesty Clause

Arenas n’a pas fait long feu à Washington après l’incident du vestiaire. La saison suivante, il est envoyé à Orlando, où il est censé assumer un rôle de back-up. Mais le Magic ne le conserve pas et le coupe même via l’Amnesty Clause. Il est ainsi le premier joueur NBA viré grâce à cet aspect spécial du règlement qui permet à une franchise de se séparer d’un gros contrat.

Il collectionne les maillots NBA

Il en aurait plus de 200, dédicacés. Pas que des maillots d’ailleurs. Et pas que du basket. Mais les principaux joyaux de sa collection sont par exemple un jersey porté par Michael Jordan ou un t-shirt de foot US de LeBron James au lycée.

Il a fraudé de nombreuses amendes

Gilbert Arenas a avoué avoir brûlé 60 feux rouges en 4 mois. Comment il s’en est tiré ? Avec de fausses plaques. Pas très malin mais ça en dit long sur le personnage…

Allen Iverson était plus dur à défendre que Kobe Bryant, selon Arenas

Préc.2 / 2Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest