Les Rockets sont les plus nuls mais ils vont peut-être sauver leur pick

En s’inclinant encore lundi soir, les Houston Rockets sont assurés de finir avec le plus mauvais bilan de toute la NBA.

Onyeka StankovicPar Onyeka Stankovic | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Rockets sont les plus nuls mais ils vont peut-être sauver leur pick

Les Houston Rockets ont attaqué la saison avec James Harden, John Wall, Christian Wood et surtout l’espoir de viser à nouveau les sommets de la Conférence Ouest. Ils ont été refroidis en constatant que la superstar qu’ils avaient choyée pendant huit ans tenait absolument à se barrer. Tout a fini par voler en éclat avec le transfert du barbu vers les Brooklyn Nets en échange d’une multitude de picks et de Victor Oladipo, plus tard envoyé au Miami Heat.

Quel ascenseur émotionnel pour la franchise et pour son tout nouveau coach Stephen Silas, finalement envoyé au casse-pipe avec une équipe très loin du niveau attendu. Ou plutôt très loin des ambitions de ces dernières années. En effet, après huit qualifications consécutives pour les playoffs, les Rockets vont terminer… derniers de toute la NBA. Ils ne peuvent plus être rejoints au sous-sol du classement. En effet, avec seulement 16 victoires et 3 matches à jouer, ils ne pourront pas rattraper les Detroit Pistons (20 succès).

Ça ne veut pas dire que tout est à jeter pour Houston. Déjà, les joueurs – les porteurs d’eau qui restent et font le nombre alors que les cadres sont blessés – se donnent à fond chaque soir. Kevin Porter Jr deviendra peut-être un très bon joueur de basket s’il met de l’ordre dans sa vie. Jae’Sean Tate a tout d’un steal. Kenyon Martin Jr aussi ! Ces gars-là peuvent en partie reconstruire la franchise avec Wood.

Mais pour vraiment repartir de l’avant, il faut un jeune homme au centre du projet. Il faut un top pick. Et en terminant derniers, les Rockets mettent toutes leurs chances de leur côté à l’approche d’une draft dont la promotion s’annonce bien chargée. Encore faudrait-il garder le pick… en effet, le prochain premier tour est censé revenir au Thunder, sauf s’il s’agit d’un pick dans le top-4. Au moins, en finissant dernier, Houston maximise la probabilité de piocher une star de demain et ils ne peuvent plus atterrir au-delà de la cinquième place.

Même si ça sera sacrément ironique que les Rockets héritent du cinquième choix et l'envoie à OKC.

Cade Cunningham a vraiment une tête de n°1 de la Draft 2021

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest