Jalen Brunson aux Knicks, une évidence à l’approche de la free agency ?

Les New York Knicks sont maintenant considérés comme les favoris pour signer Jalen Brunson. Ils devraient notamment lui faire une offre bien plus importante que celle des Dallas Maveriks.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Jalen Brunson aux Knicks, une évidence à l’approche de la free agency ?

À sa draft en 33e position en 2018, à sa sortie de Villanova, la place de Jalen Brunson en NBA était tout sauf acquise. Voilà chose faite. Désormais parmi les agents libres les plus attendus de l’été, il se confronte à un dilemme. Son cœur balance entre les Dallas Mavericks et les New York Knicks. Mais le meneur aurait finalement tranché en faveur des Knicks.

Les New-Yorkais sont aujourd’hui les « clairs favoris » pour le signer, d’après ESPN. Dallas commencerait même à se faire à l’idée de le voir partir pendant l'intersaison. La franchise considèrerait la Grosse Pomme comme la « destination inévitable » de son joueur, selon Marc Stein. Il faut cependant noter qu'il n'a pas directement communiqué ses intentions à son équipe.

Lieutenant de Luka Doncic, Brunson s’est transformé cette saison. Il s’est surtout révélé très précieux en postseason, dans le run des Mavs jusqu’en Finales de conférence. Avec ses moyennes de 21,6 points, 4,6 rebonds et 3,7 passes par rencontre et des matches référence, il s’est montré sous son meilleur jour en playoffs. Ce serait une perte majeure pour les Mavericks, qui semblaient pourtant très confiants sur le sujet le mois dernier.

« On peut le payer plus cher que n’importe qui d’autre. Je pense qu’il veut rester, et c’est le plus important. À mon avis, Jason Kidd joue un rôle important là-dedans. Je pense que Jalen Brunson a énormément progressé en tant que joueur, comme tout le monde dans l’équipe. […]

Il le doit à tout son travail, au soutien de son père, sa famille et sa copine, mais aussi ce qu’il a pu apprendre de Jason Kidd. Je pense qu’il en a conscience et qu’il veut rester », avait déclaré Mark Cuban, le propriétaire de la franchise.

Mais en 30 jours, beaucoup de choses peuvent changer. Après une superbe saison, on savait que le natif du New Jersey serait l'une des cibles principales des Knicks. On ne s’attendant toutefois pas à tant d’efforts pour le recruter. Le front office de Leon Rose serait prêt à lui accorder un contrat de plus de 100 millions de dollars sur quatre ans. Une offre bien supérieure à celle que l’on anticipe côté Mavericks et que Jalen Brunson pourra difficilement refuser.

Incapable de s'aligner sur un tel montant, Dallas aimerait travailler sur un sign-and-trade pour récupérer quelques contreparties à son départ. Goran Dragic, qui joue actuellement pour la Slovénie avec Doncic, serait aussi l'une de leurs cibles. Une rumeur qui pourrait enfin se concrétiser dans ce contexte.

Le soir de la draft, New York a même sacrifié son 11e pick et 4 futurs seconds tours afin de libérer du cap space pour sa signature. En envoyant Kemba Walker aux Pistons dans ce trade, ils ont fait comprendre au meneur qu’il était très désiré. Ils ont également transféré Nerlens Noel et Alec Burks à Detroit, en concédant deux seconds tours de draft, toujours pour préparer le terrain. D’autres transactions similaires sont prévues dans le but de trouver la flexibilité financière nécessaire pour accueillir son nouveau contrat.

Les Knicks sont allés jusqu’à engager Rick Brunson, son père, en tant qu’assistant coach. Une décision logique compte tenu de son expérience de joueur et ses années sous Tom Thibodeau aux Bulls et aux Wolves, mais indissociable de la free agency du meneur.

Si Jalen Brunson finit par signer aux Knicks — et tous les signes pointent actuellement dans cette direction —, il ne faudra pas s’en étonner. Depuis un mois, le front office a tout mis en place pour que cela se concrétise. Comment lutter contre un tel dévouement ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest