Jalen Green a tout pour être la star qui manque aux Rockets

Jalen Green a tout pour être la star qui manque aux Rockets

Jalen Green arrive chez des Rockets en pleine mutation. Le garçon a le jeu et la tête pour devenir le nouveau visage de la franchise.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Il est arrivé flamboyant, dans un costume disco flashy qui le rendait impossible à manquer. Un peu comme sur le terrain, finalement. Jalen Green a sans surprise été pris en 2e position de la Draft 2021 par les Houston Rockets. La franchise texane, en pleine reconstruction, se cherche de nouveaux visages et de nouvelles jeunes stars capables d'incarner ce projet. Jalen Green a ce qu'il faut dans les pattes pour être cela.

Ceux qui suivent le circuit high school depuis des années savent que Jalen Green est l'un des plus gros talents du réservoir américain. Son choix de passer professionnel tout de suite en G-League sans s'arrêter par la case NCAA a un tout petit peu fait baisser sa cote, mais ceux qui savent... savent.

NBA Draft 2021 : tous les picks et les trades de la nuit

Le plus à même de devenir une star avec Cunningham

Green a du shoot, des cannes et globalement un arsenal offensif déjà suffisamment meurtrier sur les postes 2 et 3 pour faire des dégâts en NBA. On l'a vu en G-League, le fait de se frotter à des adultes tous les soirs ne l'a pas empêché de montrer ces qualités qu'on lui connaissait depuis le lycée.

Avec 17.2 points de moyenne à 46%, il a été l'un des meilleurs scoreurs de la ligue de développement. S'il y a bien un joueur de cette classe de Draft capable de devenir un franchise player ou une star de la ligue à l'avenir, hors Cade Cunningham, c'est lui.

Son côté "streaky", parfois individualiste  peut effrayer, mais le zapper risque de provoquer d'amers regrets au GM qui aura pris cette décision. A l'image d'un Anthony Edwards, monté progressivement en puissance avec Minnesota après des difficultés à l'allumage, il aura sans doute besoin de d'abord faire des erreurs. Et surtout qu'on le laisse en faire sans le clouer au pilori.

Jalen Green, potentiel top-3 pick, claque un dunk assez dingue à l'entraînement

Il a étudié Michael Jordan et Kobe Bryant

Le jeune Californien ne manque pas de confiance en lui. Dans une interview en marge de la Draft 2021 vec Mike Schulz d'ESPN, il a ainsi déclaré que les équipes qui ne le prendraient pas en 1 feraient une erreur. Ses inspirations : Michael Jordan et Kobe Bryant. Le joueur qu'il a le plus hâte de défier : Ja Morant. Rien que ça.

"J’ai observé ce que faisaient Jordan et Kobe, dans leur jeu, leurs entraînements, et leur vie en général. Ils disent toujours qu’ils se donnent à fond. J’ai regardé « The Last Dance » deux fois.

Michael Jordan était fou. Kobe aussi. Il était tout le temps à la salle pendant toutes ces années. J’essaie de faire la même chose en m'enfermant pour des séances de 4 heures. C’est ce que j’ai aimé dans mon expérience de la G-League".

Les références sont intéressantes. A lui de montrer qu'elles sont le signe d'une maturité et d'un respect du jeu suffisants en NBA. A Houston, où Stephen Silas fera probablement en sorte qu'il soit l'une des armes offensives majeures avec Christian Wood, il aura l'occasion de le faire. Et de prouver que son jeu et son talent son aussi épatants que son costume.

Cade Cunningham, l'homme qui peut ramener Detroit au sommet

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest