Joe Johnson s’est racheté une réputation

Décisif et principal artisan du parcours des Brooklyn Nets en playoffs, Joe Johnson est en passe de casser peu à peu sa réputation de joueur surcoté.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joe Johnson s’est racheté une réputation
Quand on évoque les Brooklyn Nets, la masse salariale, les dollars et les contrats, bref tout ce qui se rapporte au domaine financier, finissent par se retrouver au centre de la discussion. Mikhaïl Prokhorov, le magnat russe à la tête de la franchise, a dépense des millions de dollars pour s’offrir une équipe compétitive capable de remporter le titre NBA. C’est ainsi que les New-yorkais ont aligné cette saison un cinq « à 80 millions de dollars » (si l’on cumule les salaires annuels des titulaires). Parmi toutes ses stars, il y un homme. Le mieux payé d’entre elles. Joe Johnson, 32 ans, natif de Little. 21,4 millions de dollars annuels pour lui cette saison, 23,1 millions l’année prochaine et 24,8 millions la saison suivante. « Joe Cool » n’a pas braqué une banque mais presque. En juillet 2010, il a prolongé avec les Atlanta Hawks pour 123 millions de dollars sur six ans. De quoi s’offrir du même coup l’honorable mention du « joueur le plus surcoté de la ligue, incapable de mettre un tir décisif et de porter son équipe en playoffs ». Voilà la réputation que traîne Joe Johnson depuis quatre ans. Alors, oui, les Brooklyn Nets sont éliminés. « J.J. » (et Paul Pierce, et Deron Williams et Kevin Garnett, etc) ne les a pas portés en finale NBA. Mais il s’est battu du début à la fin. Il a haussé son niveau de jeu en playoffs (de 15 à 21 points par match à plus de 53% aux tirs et 41% à trois-points), la partie la plus importante et la plus intéressante de la saison. Comme l’an passé, il a pris ses responsabilités dans les moments chauds. Il aurait même pu être le héros de la rencontre cette nuit. C’est lui qui a planté un trois-points important pour revenir à 94-95. C’est aussi lui qui a disposé de la balle de match.
« Je pense qu’il y avait faute sur la dernière action », a-t-il déclaré après le match, sans trop insister sur le sujet.
Il s’était déjà plaint à la fin du match précédent en qualifiant LeBron James de « floppeur » et il avait fait de même face aux Toronto Raptors. Il est peut-être un râleur mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir répondu présent. Ses 34 points ont donné de l’espoir aux Nets. Cela n’a pas suffi. Joe Johnson sera encore l’un des joueurs les plus grassement de toute la NBA pendant encore deux ans. Il ne mènera peut-être – sans doute – pas Brooklyn au titre. Mais il s’est racheté une réputation. Et ça, ça n’a pas de prix.

Les highlights de Joe Johnson

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=TBJJuRB3bXQ[/youtube]
Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest