On a retrouvé le Kevin Love de Minnesota !

On a retrouvé le Kevin Love de Minnesota !

Dans une forme d’anonymat, Kevin Love réalise une excellente finale de conférence. Il est enfin au niveau qu’on attend de lui.

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Oui, LeBron James reste l’arme ultime pour Cleveland. Oui, Kyrie Irving peut prendre des énormes coups de chaud comme celui au Game 4. Sauf que le meilleur joueur de l’équipe depuis le début de la série face à Boston, c’est bien Kevin Love. L’intérieur a très souvent été ciblé comme le maillon faible du trio des Cavaliers. Pourtant, depuis plusieurs semaines, il ne cesse de monter en régime. Sa série face aux Celtics en est la meilleure preuve tant il est dans un excellent rythme.

Une adresse insolente

On connait le Kevin Love passeur, qui envoie des touchdowns en contre-attaque à LeBron James. Mais face à Boston, c’est son côté sniper qui a repris le dessus. Il a retrouvé la mire et il ne fait pas semblant. Sur les quatre premiers matchs, il est assurément le plus régulier au scoring. Il tourne à plus de 24 points de moyenne. Surtout, ces pourcentages font clairement envie. Outre ses 50% aux tirs, il parvient à faire mieux derrière la ligne à trois points où il affiche un impressionnant 55,5 % de réussite. Ce haut niveau de performance représente un vrai casse-tête pour les Celtics. Ils sont forcément obligés de sortir sur lui. Mais c’est au détriment de leur raquette qui se fait alors martyriser par les pénétrations de James et Irving.

Redevenu un rebondeur de haut niveau

Love est en train de redevenir le joueur qu’il était à Minnesota. Il a certes retrouvé son arsenal offensif. Mais ce qui a fait de lui un All-Star à l’époque, c’était également sa capacité à faire des véritables moissons au rebond. Depuis un certain temps, le joueur des Cavs avait tendance à ne plus aller se battre en dessous, laissant cela à Tristan Thompson ou LeBron James. Il ressemblait de plus en plus à un simple Ryan Anderson. Là encore, la finale de conférence a permis de montrer qu’il avait gommé ses récents défauts. Les mauvaises langues diront que face à la raquette de Boston, c’est un minimum. Tout de même, il tourne à presque 13 rebonds par match, dont 17 lors du Game 4. C’est un secteur qu’il ne doit pas négliger, cela fait partie de l’ADN de son jeu.

Kevin Love enfin un peu agressif ?

Toute la ligue le sait, le plus gros problème de Kevin Love est mental. Il manque souvent de caractère dans son jeu. Outre son côté fuyant en attaque, il n’est pas connu pour être un grand défenseur. Même s’il fait une très bonne finale de conférence, il n’est pas non plus devenu une arme défensive. Cependant, il ne pénalise plus son équipe. On ne sait pas si les coups de pression de LeBron James Tyronn Lue en sont la cause mais il a le mérite d’y mettre de l’intensité. L’important n’est pas tant face à Boston mais davantage pour la finale. Face à Golden State l’an dernier, il a parfois disparu de la rencontre à cause de son côté soft. Dans son duel face à Draymond Green, Kevin Love devra rester le même qu’actuellement: intensif, fort au rebond et prenant ses responsabilités en attaque. Cela sera indispensables aux Cavs pour battre les Warriors.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest