LaMelo Ball est guéri, peut-il aller reprendre le ROY ?

Victime d’une fracture du poignet fin mars, LaMelo Ball serait prêt à rejouer au basket et donc à reprendre bientôt la compétition.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com
LaMelo Ball est guéri, peut-il aller reprendre le ROY ?

LaMelo Ball était le grand et même l’unique favori au trophée de ROY avant de se blesser le 20 mars dernier. Une fracture du poignet après un match contre les Los Angeles Clippers et une absence estimée à quatre semaines. Effectivement, un mois plus tard, le jeune meneur des Charlotte Hornets serait guéri. Sauf qu’en son absence, Anthony Edwards s’est hissé en tête de liste avec quelques belles performances au scoring.

Mais, déjà, avant d’évoquer la course au trophée, revenons-en à la bonne nouvelle : selon ESPN, les examens passés par le joueur de 19 ans ne révèle plus aucun damage. Ça ne veut pas dire qu’il reviendra de suite sur les parquets. Ball va d’abord devoir se remettre en condition. Il pourrait reprendre d’ici 7 à 10 jours. De quoi lui laisser le temps de jouer quelques matches pour se mettre en jambes avant d’éventuellement disputer ses premiers playoffs. Les Hornets sont actuellement huitièmes à l’Est.

Ils figuraient même dans le top-5 sous l’impulsion de LaMelo Ball. L’un des meilleurs arguments en sa faveur au moment d’évoquer le ROY. Avec 15,9 points, 5,9 rebonds et 6,1 passes en 41 matches, mais aussi des pourcentages plus que corrects (45% aux tirs, 37% à trois-points), il s’impose comme le meilleur joueur de sa promotion. Edwards marque plus mais avec nettement moins d’efficacité (18,1 points à 39% et 32% derrière l’arc).

Si Melo reprend sur les mêmes bases et parvient à jouer cinq ou six matches de plus, le trophée pourrait (devrait) lui revenir. Il était le plus fort sur cette première saison. Ça ne veut pas dire qu’il fera nécessairement la meilleure carrière. Mais dans le jeu, dans sa manière de porter ses coéquipiers, dans les statistiques… il est le numéro un.

LaMelo Ball a tué la course au Rookie of the Year, il faut s’incliner

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest