LeBron est pour que Popovich soit le prochain coach de Team USA

Pop a un supporteur en la personne de LeBron James.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron est pour que Popovich soit le prochain coach de Team USA
On sait que Mike Krzyzewski pourrait bien prendre sa retraite en tant que coach de Team USA après les Jeux Olympiques de cet été et, parmi les principaux candidats possibles, se trouve le nom de Gregg Popovich. Pop a à la fois l’expérience internationale nécessaire (il a été assistant de Larry Brown aux JO de 2004), la culture FIBA (il suffit de voir le nombre de bons joueurs que les Spurs sont allés repêcher en Europe) et le respect des joueurs et du milieu pour endosser une responsabilité comme celle-là. Et en plus, il a LeBron James comme supporteur. Interrogé par Chris Mannix de Fox Sports à ce sujet, LBJ estimait que Pop ferait un excellent remplaçant à coach K.
« Absolument. Il connait le jeu, il connait les joueurs et il a entraîné suffisamment de stars à San Antonio. Je pense qu’il serait parfait pour ce job si Coach K décidait d’arrêter. Son CV parle pour lui. »
Popovich, comme à son habitude, préférait éviter d’avoir à répondre à des questions aussi directes sur un sujet comme celui-ci.
« Je ne pense jamais à des trucs comme ça. Je m’inquiète seulement de savoir ce qui se passera ce soir. »
D’ici les jeux de Rio en 2016, Popovich a effectivement le temps de réfléchir, mais sur le papier, c’est vrai qu’il a tout du candidat idéal pour Team USA. C’est en tout cas ce que pense également Tony Parker.
« Il serait super pour Team USA. Pop connait le basket européen, il voyage beaucoup et il vient toujours me voir jouer à l’EuroBasket. »
Au-delà du choix de l’entraîneur, Team USA risque d’avoir de nombreux changements à opérer après les Jeux de Londres. Dwyane Wade a déjà annoncé que ce serait sa dernière expérience avec le maillot des Etats-Unis et d’autres joueurs de sa génération pourraient choisir d’en faire de même. Par ailleurs, Jerry Colangelo, le boss de la fédération et celui qui a réussi à remettre Team USA debout, a 72 ans et pourrait également choisir d’arrêter dans les années à venir. Mais avant même de penser aux Jeux de 2016, il y aurait le Championnat du Monde de 2014 en Espagne à préparer.
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest