LeBron James va devoir en faire encore plus

Proche du triple-double et bien épaulé par Kyrie Irving et Kevin Love, LeBron James va encore devoir se surpasser pour venir à bout des Warriors.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LeBron James va devoir en faire encore plus
Kevin Love a posté un double-double pour son premier match des finales NBA. 17 points, 13 rebonds et quelques isolations bien négociées par l'intérieur star des Cleveland Cavaliers. Kyrie Irving a été maladroit - 7/22 - mais il a terminé meilleur marqueur de la partie avec 26 points. Stephen Curry et Klay Thompson n'étaient pas au mieux dans le camp adverse avec 20 points en cumulé. Hier soir, et contrairement à la saison précédente, LeBron James était effectivement bien soutenu par ses lieutenants et il a pris le dessus sur les stars d'en face. Il a frôlé le triple-double avec 23 points, 12 rebonds et 9 passes. Et pourtant, ce n'était pas assez. Le match d'hier soir donne une nouvelle fois l'impression que la superstar de l'Ohio va devoir en faire plus, beaucoup plus, pour que son équipe évite une nouvelle désillusion. [superquote pos="d"]James était sur le parquet quand les Cavaliers ont pris le premier éclat[/superquote]James l'a peut-être compris hier soir, ce qui pourrait éventuellement expliquer sa frustration non dissimulée suite à plusieurs actions ratées et autres oublis défensifs de ses coéquipiers. Il a été percutant dans le premier quart, inscrivant ses huit points dans la raquette, bousculant Harrison Barnes et même Draymond Green. Mais c'est aussi lui qui a baissé le pied lorsque le jeu des Cavaliers s'est mis à stagner suite aux entrées en jeu de Matthew Dellavedova, Richard Jefferson et consorts. La défense des Warriors s'est alors resserrée dans la peinture et le King n'a pas su faire sauter le verrou des Californiens, ne parvenant notamment pas à prendre le dessus sur Andre Iguodala en un-contre-un. Comme l'an passé, James a dû se sentir un peu seul par moment. Pointer du doigt l'apport des joueurs de devoir des Cavaliers est facile. Les remplaçants de Cleveland ont inscrit seulement dix points, soit 35 de moins que ceux de Golden State. Ils ont souvent été sans solution en attaque. Et pourtant, nous avons envie d'aller au-delà de la première impression laissée par le match et les statistiques et d'en demander plus à LeBron James. Il a été herculéen l'an passé en cumulant 35,8 points, 13,3 rebonds et 8,8 passes en finale. Les présences de Love et Irving laissaient penser que le natif d'Akron n'aurait pas à reproduire de telles statistiques pour que les Cavaliers prennent leur revanche sur les Warriors cette saison. Et c'est sans doute toujours le cas sur le plan strictement comptable. Mais James va devoir débourser au moins le même niveau d'énergie. C'est à lui de semer le trouble dans la défense des Warriors pour offrir des tirs ouverts aux snipers que sont Jefferson, J.R. Smith (encore à la rue hier), Channing Frye et compagnie. C'est à lui de se frayer un chemin jusqu'aux cercle quand les Cavaliers se retrouvent sans solution. C'est à lui de punir les défenseurs californiens qui reculent d'un pas lorsqu'il monopolise la gonfle à plus de cinq, six mètres du panier. [superquote pos="d"]LeBron James va devoir s'occuper du cas de Draymond Green [/superquote]Mais ses efforts ne devront pas se limiter à un côté du parquet. Les Cavaliers ont souffert en défense hier soir. Ils ont manqué des rotations et ont offert des tirs ouverts, voire des layups faciles, en étant constamment pris dans le dos. James doit retrouver son attitude de bulldozer «2 way player» capable de faire la différence en attaque mais aussi de guider ses troupes en défense. Il va falloir qu'il s'occupe personnellement du cas de Draymond Green. L'intérieur All-Star des Warriors s'est baladé hier soir, terminant avec 16 points, 11 rebonds et 7 passes. Love ne peut pas défendre sur Green. Pour la simple raison que les Warriors vont constamment le provoquer en jouant le pick&roll entre Green et Stephen Curry. Dans le premier quart, les champions en titre ont offert au joueur gardé par Love la possibilité d'attaquer à outrance. Ils ont ainsi pris sept points d'avance. L'intérieur des Cavaliers est déjà plus à l'aise sur Andrew Bogut, laissant ainsi à Tristan Thompson la tâche de contenir Green (et donc Curry quand il y a changement sur les écrans) mais cela pousse ainsi Cleveland à se retrouver sans son meilleur contreur près du cercle. L'idéal serait peut-être de laisser Thompson sur Bogut, de placer James sur Green et de laisser Love sur Harrison Barnes (plutôt bon hier soir) forçant ainsi l'ailier des Warriors à faire la différence en dribbles. Dans tous les cas, LeBron aura un rôle à jouer. Ce n'est pas une critique sur la performance de James, au contraire. Plus les joueurs sont grands, plus les exigences sont élevées. Et il est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de son sport.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest