L’énigme Dante Exum

Dante Exum sera l'une des attractions principales de la Draft de jeudi. Faux meneur ? Vrai combo ? Les questions sont nombreuses autour des capacités et du profil de l'Australien.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
L’énigme Dante Exum
Rarement un joueur attendu aussi haut dans la Draft aura suscité autant d'interrogations que Dante Exum. A la veille de l'évènement, on ne sait toujours pas si la position supposée de l'Australien (dans le top 5) est justifiée et, surtout, à quel poste il évoluera à son meilleur niveau en NBA. Depuis quelques jours, plusieurs scouts se demandent ouvertement si son référencement en tant que meneur de jeu n'est pas erronné. En plus de mesurer quasiment 2 mètres, Exum possède de longs segments et une explosivité qui laissent penser que son avenir est au poste 2, en tant que combo guard. Lui n'en démord pas et rend la lecture de son potentiel difficile à déchiffrer.
"Beaucoup de gens veulent absolument me voir jouer arrière. Je leur réponds instantanément que je suis un meneur. C'est le rôle qui m'a permis d'en arriver là et je vais m'en tenir à ça", a-t-il récemment lancé sur NBA.com.

Un choix de tête brûlée ?

Chez les spécialistes, le doute s'est installé et si la cote du gamin de 18 ans reste élevée, on ne sait toujours pas qui est le plus à même de tenter le pari parmi les équipes qui feront les premiers choix. Les scouts NBA ont beau s'etre trompés à plusieurs reprises sur des joueurs par le passé, nombre d'entre eux estiment aujourd'hui que drafter Dante Exum n'a rien de très sûr.
"Quiconque le prendra aura de sacrées tripes. Je pense en définitive qu'il est d'abord un poste 2 qui peut jouer meneur. Sa courbe d'apprentissage me parait intéressante. Mais attention, ce n'est pas un incroyable manieur de ballon, ce qui est quand même important pour un point guard. Ce n'est pas encore un shooteur fantastique, ce qui sera nécessaire s'il veut être un bon arrière. La possibilité que ce soit un échec existe vraiment", a lancé l'un d'entre eux mardi.

Lorsqu'il s'est présenté à la Draft, Russell Westbrook, à qui Exum se compare volontiers pour sa capacité à attaquer le cercle, a rencontré le même type de scepticisme. Talent brut à sa sortie de UCLA (où il n'était pas indiscutable), l'actuel joueur d'OKC a poli son jeu pour devenir un meneur complet (on oublie souvent qu'il tourne à 7 passes de moyenne) capable d'enchaîner les triples doubles lorsque son physique suit.

A l'heure actuelle, la plupart des analyses sur le jeu d'Exum se base sur des vidés Youtube datant d'il y a un au moins un an, notamment lorsqu'il évoluait avec l'équipe U19 australienne aux championnats du monde à Prague. A en croire le fils de Cecil Exum, ancien NBAer, c'est une mauvaise idée de se baser là-dessus.

"Mon jeu a énormément changé depuis que ces vidéos sont sorties. Je suis avant tout un joueur qui aime aller au panier. J'essaye aussi de battre mon vis à vis en dribblant et de trouver des partenaires les mieux placés. Je pense que c'est ce qui fait de moi un meneur de jeu et un leader vocal. Je suis capable de dire à mes coéquipiers ce qui doit être fait sur le terrain".

Une filiation avec Kobe Bryant

Chad Ford, l'insider d'ESPN, a une opinion assez originale sur le profil de Dante Exum. Invité à participer à un podcast par Bill Simmons de Grantland, le journaliste a expliqué qu'il avait rarement rencontré un jeune homme dont le killer instinct et l'assurance ressemblaient autant à celles dégagées par Kobe Bryant à ses débuts. Une filiation jusque-là peu évoquée, même si une rumeur a couru un temps que l'Australien refuserait de s'engager avec une autre franchise que les Lakers. Toute ressemblance avec un futur arrière Hall of Famer est purement fortuite...

Quels que soient les doutes à son sujet, celui qui se compare également à Manu Ginobili pour ses qualités de finisseur a une confiance quasi inébranlable en ses capacités. Il lui en faudra pour affronter les premières critiques sur son jeu et son inexpérience lorsqu'elles arriveront. En attendant, on ne peut que céder à la curiosité générale autour de son cas. Le moment où il grimpera sur la scène du Barclays Center après l'annonce de son nom et de sa destination est l'un des plus attendus de la soirée.

Afficher les commentaires (14)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest