Les meilleurs punchlines d’Evan Turner, le mec le plus barré de la côte Est

Evan Turner est un très bon joueur mais c'est aussi un homme qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui balance toujours de sacrées punchlines en interview.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les meilleurs punchlines d’Evan Turner, le mec le plus barré de la côte Est
Evan Turner est l'un des joueurs dont l'on a finalement assez peu l'occasion de parler mais que l'on apprécie particulièrement à la rédaction. Pas seulement parce qu'il brille avec les Boston Celtics et s'affirme de plus en plus comme un joueur complet et talentueux - l'un des moteurs de la franchise du Massachussetts cette saison - mais aussi parce qu'il est... drôle. Même très drôle par moment. Hoopshype a compilé les meilleures déclarations de l'ancien deuxième choix de draft et nous n'avons pas pu résister à l'envie de les traduire et de vous les partager. C'est ti-par.
  • "J'ai été aux toilettes toute la nuit. J'ai l'impression d'avoir pris un coup de soleil dans la raie des fesses. C'est chiant."
  • "Il y aura toujours des haters. Les mecs haters se marient avec des femmes haters et ils font des putains d'enfants haters."
  • "Les Sixers ont douze nouveaux joueurs à chaque fois que je les affronte."
  • Sur son retour mouvementé à Philadelphie : "J'ai signé 100 000 autographes avant le match. J'ai embrassé des bébés. Les gens embrassaient mes mains. Et puis quand le match a démarré je me suis dit : 'qu'est-ce qui se passe ? Est-ce qu'ils ont fait sortir tous les gens biens ?'" 
  • Toujours sur son retour à Philadelphie : "Je ne vais pas paraître louche mais Jésus aussi était détesté."
  • Sur ses saisons à Philadelphie : "En un an et demi, on est passé de l'une des meilleures équipes de l'Est à un point où cela ne m'aurait même pas étonné si notre gars chargé de la communication rentrait sur le parquet."
  • Quand Brad Stevens l'a mis sur le banc : "J'ai senti son haleine pour vérifier s'il sentait l'alcool. Je me suis dit qu'il devait être défoncé. Mais vous savez, je suis resté classe."
  • S'il était le logo de la NBA : "Il y aurait plus de femmes qui viendrait au match."
  • "Achetez des tickets pour les matches en boutique ou flirtez avec quelqu'un qui bosse au TD Garden pour qu'il vous fasse rentrer."
  • Sur l'ovation de Kobe Bryant à Boston : "Les gens vont dire que c'est pour Kobe mais dans le fond ça sera probablement pour moi."
  • Sur Kobe Bryant : "J'ai des coéquipiers qui me disent de ne pas le regarder dans les yeux, de pas lui parler pour ne pas lui donner l'avantage. Puis il est venu me voir et il m'a demandé comment j'allais, comment aller ma mère. Je lui ai dit qu'elle allait bien."
  • Ses résolutions pour la nouvelle année : "Je suis sur une série de 27 années de suite sans avoir été arrêté. J'aimerai bien continuer."
  • A Danny Ainge lors d'une cérémonie à Ohio State : "En juillet, vous pourrez me filer tout l'argent que vous voulez."
  • "Il faut respecter un gars qui tourne à 15% à trois-points. Un gars comme ça est toujours létal."
  • Sur la passe d'Isaiah Thomas : "Il l'a littéralement sorti de son cul."
  • "J'entends parler de ses conversations sur le trophée de meilleur sixième homme. Je serai toujours numéro un dans le coeur de vos copines."
Du Evan Turner dans le texte.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest