Michael Jordan a failli jouer à Madrid contre du fric et des leçons de golf

Michael Jordan a failli jouer à Madrid contre du fric et des leçons de golf

Michael Jordan sous le maillot d'une équipe espagnole pendant quelques mois, ça a bien failli se faire et ç'aurait été fou !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage

Michael Jordan n'a jamais joué ailleurs qu'en NBA. Dit comme ça, c'est une évidence. Pour quelle raison la légende des Chicago Bulls aurait-elle tenté une escapade, même lucrative, dans un autre championnat ? Figurez-vous que "MJ" a bien failli porter le maillot de... l'Estudiantes Madrid.

Le magazine Gigantes raconte que pendant le lockout 1998-1999, un accord était proche entre la superstar et la formation madrilène. Le deal ? Quatre mois de Jojo sous le maillot de l'Estudiantes, alors possédé par le géant Adecco, contre 12 millions de dollars et... des leçons de golf.

Michael Jordan : la partie de golf à l’origine de l'une des performances les plus folles de l'histoire

Du golf toute la semaine, puis un peu de basket

Pas n'importe lesquelles, évidemment. Michael Jordan était déjà un bon joueur de golf - pour ne pas dire un obsédé du gazon - et on était plus sur de la masterclass qu'autre chose. Severiano Ballesteros, l'un des plus grands golfeurs de l'histoire, était d'accord pour s'occuper de lui pendant plusieurs semaines. Jordan aurait passé la semaine à parfaire son swing, avant de se pointer le weekend pour jouer en championnat.

Les agents de Michael Jordan et les deux parties étaient apparemment OK pour signer, avec l'aide d'Adecco, dont le QG était basé aux Etats-Unis, à San Francisco. Le lockout a pris fin avant que les négociations n'aboutissent. Plutôt que de passer du bon temps sur le green en Espagne, "His Airness" est resté aux Etats-Unis pour profiter de sa retraite et finalement revenir dans la ligue avec les Wizards un peu plus tard.

Un "what if" intéressant que l'on aurait aimé voir se décliner avec un club français. Malheureusement, aucun golfeur tricolore n'avait le niveau de Ballesteros et il aurait fallu trouver une société prête à sortir 12 millions en un claquement de doigts.

Michael Jordan a esquivé la Maison Blanche pour golfer avec un dealer

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest