Notre Mock Draft 2022

Notre Mock Draft 2022

La Draft NBA 2022, c'est déjà demain ! Voici à quoi ressemblerait le 1er tour si on se mettait à la place des GM.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article / Notre Mock Draft 2022

3- Paolo Banchero (Houston Rockets) - F

On l'adore, tout simplement, et sur le pur choix du coeur, Banchero aurait pu être le 1st pick de cette Draft 2022. Simplement, il faut parfois savoir raison garder et prendre en compte les interrogations légitimes autour de certains joueurs ou certains fits.

A Duke, Paolo Banchero a montré que sur le plan physique, offensif et de la compréhension du jeu, il était NBA ready. Ce qui le place peut-être en dessous de Holmgren et Smith pour des franchises qui draftent aussi haut, c'est sans doute sa faible implication défensive chez les Blue Devils, malgré des capacités assez claires en la matière. On imagine qu'Orlando et OKC auront envie de basket two-way chez les garçons auxquels ils confieront en partie les clés du camion, ce qui semble être le cas pour les deux pré-cités.

Banchero est un superbe basketteur avec un vrai sens du jeu, une panoplie dévastatrice à l'intérieur, mais aussi de quoi être le playmaker principal de son équipe tout en jouant au poste 4. Bien qu'il n'ait pas encore montré le meilleur de lui-même au shoot, sa mécanique et sa confiance en lui en la matière laissent penser que ce ne sera pas une lacune à terme pour lui en NBA.

En ce qui concerne les Rockets, Jalen Green verrait sans doute d'un bon oeil l'arrivée de Banchero pour former, pourquoi pas, une sorte de one-two punch électrique et complémentaire. Le Dukie semble pouvoir être intégré à n'importe quelle équipe et y être efficace instantanément, ce qui est un très bon pour Houston, qui a envie de rapidement retrouver la compétitivité qui était la sienne avant que James Harden ne prenne ses jambes à son cou.

S'il est disponible sur le 3e pick, les Rockets n'hésiteront probablement pas une seconde.

4- Keegan Murray (Sacramento Kings) - F

Les Kings en on assez de ne pas jouer les playoffs et annoncent chaque année qu'ils visent un retour. Avec un coach expérimenté à la baguette (Mike Brown), Sacramento voudra pointer le bout de son nez dans le top 8 ou le top 10 à l'Ouest. On cherche donc du contributeur immédiat et complémentaire des atouts déjà en place dans la capitale californienne : un backcourt théoriquement complémentaire (De'Aaron Fox et Davion Mitchell) et un intérieur All-Star (Domantas Sabonis).

A l'aile, sur les postes 3 et 4, c'est un peu pauvret. C'est là qu'on se dit qu'un garçon comme Keegan Murray peut être une pièce assez parfaite. Excellent autour du périmètre, que ce soit pour défendre fort ou rentrer ses shoots, Murray n'est également pas maladroit à la création et peut rayonner dans un jeu où la polyvalence sera mise en avant. Les Kings ont besoin de joueurs avec du mordant et l'envie de faire progresser la franchise - comme Tyrese Haliburton, oh wait... - ce qui serait assurément le cas avec le désormais ex-joueur d'Iowa.

Sur ce 4e pick, la plupart des Mocks imaginent Jaden Ivey ou Shaedon Sharpe, dont les plafonds sont plus élevés, mais qui collent un peu moins à l'idée de besoin immédiat. Ces derniers jours, les Kings lui ont organisé des meetings avec les joueurs majeurs de l'effectif, notamment De'Aaron Fox et Domantas Sabonis. C'est peut-être un signe...

5- Jaden Ivey (Detroit Pistons) - G

Un guard supplémentaire à Detroit, ça ne ferait pas les affaires de Killian Hayes, on en est bien conscients. Mais sur le plan du plus gros talent restant à cet instant, on imagine qu'il sera difficile de zapper Jaden Ivey, dont l'impact offensif immédiat peut faire de lui un partenaire de backcourt appréciable pour Cade Cunningham.

Le jeu du combo guard de Purdue est athlétique, excitant et flashy, ce qui ne fera pas de mal aux fans des Pistons, un peu en manque d'adrénaline ces dernières années. On n'a pas encore vu de vrais indices de qualités défensives au-dessus de la moyenne chez Ivey, mais ce qu'il n'apporte pas de ce côté-là du terrain est largement compensé par son shoot, sa facilité à accéder au cercle et son maniement du ballon.

Jaden Ivey sait se créer son propre shoot et offrira à coup sûr quelques passages dans le top 10 à la fanbase qui aura le plaisir de l'accueillir. Son potentiel n'est pas simple à estimer, mais il peut très bien aller de All-Star pérenne en tant que gros scoreur à 6e homme de luxe. Annoncé un peu plus haut dans certaines Mock Drafts, Ivey a laissé fuiter l'information selon laquelle il n'aurait pas envie d'aller aux Kings sur le 4e pick...

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest