Oscar Robertson était en triple-double sur cinq saisons cumulées !

Oscar Robertson était en triple-double sur cinq saisons cumulées !

S’il n’a jamais enchaîné deux saisons de suite avec un triple-double de moyenne, Oscar Robertson était en réalité au-dessus du trois-fois-dix sur ses cinq premières années en NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Russell Westbrook est devenu cette nuit le premier joueur à boucler deux saisons avec un triple-double au compteur. Plus fort encore, il l’a fait à la suite ! Le MVP est bien parti pour s’imposer dans les esprits comme le roi du triple-double en NBA. Un statut de boss absolu qui appartient pour l’instant toujours à Oscar Robertson, seul autre joueur à avoir réussi pareil exercice. Russ a tout de même battu un record de ‘Big O’ en compilant 42 triple-doubles l’an dernier. Il a donc frappé encore plus fort en marquant un peu plus l’Histoire cette saison. Mais il est temps de relativiser. Et de mettre un peu en avant les exploits de Robertson. Car s’il n’a terminé qu’une seule saison avec un triple-double, il a constamment frôlé avec la barre des 30 points, 10 rebonds et 10 passes pendant les premières années de sa carrière. Mieux que ça : en cumulant les totaux de ses cinq premières saisons, le Hall Of Famer affiche… un triple-double de moyenne. Bien costaud. Bien lourd. Gigantesque même. Oscar Robertson a donc compilé 11 620 points, 3993 rebonds et 4076 passes au cours de ses cinq premiers exercices avec Cincinnati. Le tout en 384 matches. Cela donne 30,2 points, 10,3 rebonds et 10,6 passes par rencontre. Absolument ahurissant. Du Russell Westbrook tous les ans, mais pendant cinq piges. Après voilà, le génie a débuté sa carrière en 1960. Il a enchaîné ces saisons folles entre 60 et 65. Qui a une véritable idée du niveau de jeu de l’époque ? Qui peut vraiment témoigner de l’intensité, du basket pratiqué ? Qui peut vraiment comparer avec la NBA actuelle ? Les contextes s’oublient. C’est exactement la raison pour laquelle Westbrook a bien fait d’aller chasser ses stats. D’ici quarante ans, un journaliste ou un passionné se penchera sur les chiffres de Russ. Et il expliquera à quel point ils sont dingues.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest