La NBA suspend Patrick Beverley pour son craquage sur Chris Paul

Le geste de Patrick Beverley ne pouvait pas rester impuni. Le meneur des Clippers a été fort logiquement suspendu par la NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La NBA suspend Patrick Beverley pour son craquage sur Chris Paul

UPDATE : Sans surprise, mais avec une relativement clémence, Patrick Beverley a été suspendu par la NBA pour son geste sur Chris Paul lors du game 6 entre les Phoenix Suns et les Los Angeles Clippers.

Le meneur californien ne manquera qu'un match, le premier de la saison 2021-2022. Beverley s'était excusé au lendemain de son craquage, félicitant même CP3 pour la qualification en Finales.

On ne sait juste pas avec quelle équipe Patrick Beverley manquera ce premier match. Malgré tout ce qu'il apporte en termes d'agressivité et de défense, les Clippers auront peut-être envie de tourner la page.

---

02/07 : Tout le monde a été scandalisé par le geste de Patrick Beverley sur Chris Paul dans le game 6 entre les Clippers et les Suns. Le meneur de Los Angeles a attendu que CP3 ait le dos tourné pour le pousser violemment au sol par derrière. Un comportement idiot et dangereux pour lequel Beverley sera suspendu en début de saison de prochaine. Au moins, "PatBev" a fait amende honorable et s'est excusé auprès de Chris Paul.

"CP3, je me suis fait avoir par mes émotions. Désolé, ce n'était pas dirigé contre toi. Félicitations pour la qualification en Finales et bonne chance", a tweeté Beverley jeudi.

En attendant, certains osent des comparaisons un peu audacieuses. Sur le plateau d'Inside the NBA sur TNT, Kenny Smith a fait bondir Charles Barkley et Shaquille O'Neal.

"Patrick Beverley est le Dennis Rodman de cette époque. S'il ne joue pas avec ses émotions, il n'est pas aussi fort, mais ça le mène à des choses comme celle qu'il a faite là. Je le compare à Rodman en termes de processus de pensée. S'il ne jouait pas émotionnellement, il se pourrait qu'il ne soit même pas en NBA".

Ce à quoi Barkley a répondu : "S'il te plaît, arrête. Arrête. Ne compare pas Beverley à Dennis Rodman, je t'en supplie".

Patrick Beverley craque et pousse Chris Paul : une expulsion moche, bête et méchante

Dennis Rodman était quand même d'un genre à part, avec une intelligence de jeu rare et très souvent mésestimée, comme l'avait expliqué Steve Kerr il y a quelques semaines.

'Dennis a compris le triangle instantanément. Il lui a fallu trois jours pour comprendre tout le schéma offensif. Il y a des joueurs qui n'ont jamais réussi à le faire. Dennis avait un vrai instinct pour le jeu. Il aurait pu marquer énormément, mais il voulait simplement être Dennis".

Pas sûr que Patrick Beverley, malgré un vrai talent pour faire vriller l'adversaire et être plus agressif que les 9 autres joueurs sur le parquet, ait été capable des mêmes choses que "The Worm" dans le même contexte.

Pourquoi Dennis Rodman avait un plus gros QI basket que la plupart et refusait de scorer

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest