Paul George les a fait taire

Critiqué depuis plusieurs semaines, Paul George nous a offert cette nuit une performance digne de l'un des meilleurs joueurs de la NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Paul George les a fait taire
Tout va de plus en plus vite en NBA. En l’espace de quelques mois, Paul George est passé du statut de future superstar à celui de paria aux yeux de certains observateurs. S’il faut plus qu’une bonne performance pour faire d’un joueur une star de la ligue, il faut donc plus qu’une mauvaise passe pour le cataloguer comme un héros « surcoté ». George était époustouflant en playoffs la saison dernière et il était certain que le natif de Los Angeles finirait par retrouver son niveau de jeu. Heureusement pour les Indiana Pacers, il n’a pas attendu trop longtemps. Après une nouvelle désillusion lors du premier match de la série, le jeune joueur a enfilé son costume de sauveur cette nuit. Résultat ? 27 points à 9/16 (5/7 à trois-points), 10 rebonds, 6 passes, 4 interceptions, 1 block et une seule balle perdue. Il s’est aussi chargé personnellement de Jeff Teague, intenable lors du premier match.
« Il fait toujours ce genre de chose et c’est pour ça qu’il était dans la conversation pour le trophée de MVP en début de saison. Il défend sur le meilleur joueur adverse, il prend des rebonds, il dévie des ballons. Il est partout », explique Frank Vogel, le coach des Indiana Pacers. « Il a volé quatre ballons mais il a dû dévier la balle douze fois. Il a mis des points aussi. C’est l’un des joueurs les plus complets de la ligue et il l’a prouvé cette nuit. »
Paul George est fier d’être considéré comme un « two-way player », un joueur capable de faire la différence des deux côtés du parquet. Hormis LeBron James, peu d’acteurs de la ligue peuvent se vanter d’être aussi influent en attaque comme en défense. Ce n’est pas pour rien que Bill Simmons de Grantland le considère comme un mélange de Scottie Pippen et Tracy McGrady. La star des Pacers ne recule devant aucun challenge. Et c’est Jeff Teague qui en fait les frais cette nuit.
« J’ai fait mes devoirs. J’ai étudié la manière dont nous avions défendu sur lui lors du premier match. J’ai observé ses habitudes, ses points forts, les façons dont il peut prendre l’avantage sur moi. C’est un défi et je veux toujours relever de nouveaux défis. »
Le duel entre Jeff Teague et Paul George apporte d’ailleurs un peu de piment à la série. Les deux hommes ont échangé quelques vannes en première période, lorsque le meneur des Atlanta Hawks enfilait encore les paniers. Chacun a inscrit 12 points avant de revenir au vestiaire. George a ensuite passé la vitesse supérieure. Il a éteint Teague, auteur de deux petits points seulement en deuxième période. De son côté, « Paulo » menait la révolution d’Indiana en attaque et les Pacers ont pris le large. Créateur, scoreur, défenseur, le All-Star s’est comporté en patron.
« Il n’a rien forcé. Il a fait tourner la balle lorsqu’ils ont fait prise à deux sur lui. Il a pris ses shoots quand il était ouvert. Il a aidé en défense et il a poussé Jeff dans ses derniers retranchements. On a besoin de le voir comme ça », conclu George Hill.
Avec un Paul George à ce niveau, les Hawks auront du mal à réaliser l’exploit. Les Pacers ont encore beaucoup de lacunes. Mais sa performance a effacé les points faibles de son équipe le temps d’une soirée. C’est ce que font les stars.

Les highlights de Paul George

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=BbJ03-8HPZc[/youtube]
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest