Shaquille O’Neal : « J’ai toujours eu peur d’être ruiné »

SI Shaquille O'Neal s'est intéressé très tôt à la gestion de sa fortune, c'est selon lui par crainte de se retrouver un jour sans le moindre dollar en poche.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Shaquille O’Neal : « J’ai toujours eu peur d’être ruiné »
Si plus de la moitié des joueurs NBA se retrouvent ruinés cinq ans à peine après leur retraite sportive, tout va bien en revanche pour Shaquille O'Neal. Avec des revenus estimés à près de 58 millions entre août 2013 et août 2014, l'ancien pivot des Lakers, pourtant à la retraite depuis 2011, arrive en tête du classement des basketteurs le mieux payés de la planète sur l'année écoulée si en croit le magazine People with Money. Avec une fortune qui avoisinerait aujourd'hui les 350 millions de dollars, le Shaq est un modèle de gestion d'image et de patrimoine. Une réussite qu'il explique notamment par son sens du business mais également par une crainte de tout perdre qui l'a accompagné tout au long de sa carrière.
« On m’a donné beaucoup d’opportunités et j’essaie d’en tirer profit », a-t-il confié au Times Picayune. « Le premier livre de sport que j’ai lu, c’est la biographie de Kareem Abdul-Jabbar où l’on apprend comment il a perdu tout son argent. Donc j’ai toujours eu cette peur. J’ai commis des erreurs, j’ai connu beaucoup de hauts et de bas. J’ai fait des choses idiotes. J’ai notamment dépensé beaucoup trop d’argent dans les voitures. »
Mais plutôt que de gaspiller ses revenus, l'ancien MVP a rapidement suivi l'exemple d'un ancien Laker, Magic Johnson, devenu aujourd'hui un puissant homme d'affaire à Los Angeles.
« Quand j’étais rookie, Magic Johnson m’a dit une fois que la célébrité était agréable mais que j’allais certainement vouloir commencer à vouloir posséder certaines choses. A cette époque, je n’avais aucune idée de ce dont il parlait.  Mais en l’observant et en voyant sa vie à Los Angeles et tout ce qu’il avait accompli, je me suis dit qu’il fallait que je suive le même chemin. »
Et si ses investissements immobiliers, ses placements boursiers, ses contrats publicitaires et son travail de consultant pour la TNT lui permettent d'envisager l'avenir en tout sérénité, Shaquille O'Neal peut également compter sur ses gains accumulés en carrière. Des économies réalisées sur les conseils de ses proches et notamment de ses parents.
« J’ai eu de la chance. Ma mère et mon père m’ont toujours dit qu’il fallait garder de la réserve en cas de coup dur. Il y avait toujours un risque que je me blesse au genou ou à la cheville et ils me disaient tout le temps : ‘on ne sait jamais… ‘. C’est comme ça que sont les vrais amis. Ils vous prépare toujours à ça, surtout ma mère et mon père. »
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest