Tony Parker : « ça ne sert à rien de gagner de 40 points »

Tony Parker estime que la France a fait un match sérieux face à la Tunisie.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Équipe de France
Tony Parker : « ça ne sert à rien de gagner de 40 points »
La France a remporté une courte victoire 73-69 face à la Tunisie grâce notamment à son duo Tony Parker - Nicolas Batum. Après avoir compilé 48 points dans la victoire face à la Lituanie, les deux hommes forts de la sélection ont assuré 41 points ce matin (à 15/22 en cumulé s’il vous plaît !) pour remporter une victoire qui devrait logiquement permettre à la France d'accrocher la 2e place du groupe A derrière les USA. A la sortie du match, Nicolas Batum et Tony Parker ont répondu à nos questions et se sont exprimés sur ce match, finalement bien plus accroché que prévu.
« Je trouve qu’on a fait un match sérieux », déclarait Tony Parker. « Jouer à 9h du matin, ce n’est pas facile et les Tunisiens ont bien joué. Le principal c’est qu’on ait gagné et maintenant il faut qu’on se concentre sur le Nigéria. » « Ça ne sert à rien de faire jouer le cinq 40 minutes et gagner de 40 points si c’est pour être fatigué après en quart de finale », ajoutait le meneur des Spurs. « Je trouve qu’on a bien géré et qu’on a fait le plus important. »
Tony est également revenu sur son état de forme et sur le fait qu’il commençait à vraiment retrouver son meilleur niveau, malgré ses fameuses lunettes de protection.
« Je me sens bien. Je m’adapte aux lunettes, j’essaie de les porter plus souvent, même pendant mon temps off j’essaie de les mettre pour m’habituer, là je les avais pour l’échauffement. »
De son côté, Nicolas Batum reconnaissait que les Bleus s’étaient un peu laissés aller et avaient manqué de concentration à certains moments face à la Tunisie.
« On s’est relâché. C’était un drôle de match, mais bon… Les 20 pertes de balles, c’était trop. »
En effet, une stat qui fait clairement beaucoup de mal aux Français tout comme les 16 rebonds offensifs concédés à la Tunisie. C’est d’ailleurs à cause de ce manque d’attention que les hommes de Vincent Collet se sont fait peur et ont dû redoubler de concentration en fin de partie.
« Il fallait faire attention, mais on est resté calme », expliquait Batum. « On sait ce qu’on a à faire, on a pu contrôler le match. On s’est fait peur bêtement, mais on a assuré la victoire et c’est l’essentiel. »
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest