Udonis Haslem, l’emploi fictif le mieux payé au monde

Le Miami Heat a prolongé Udonis Haslem, 41 ans, pour une saison supplémentaire même s’il ne jouera probablement pas ou très peu.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Udonis Haslem, l’emploi fictif le mieux payé au monde

16 matches en 2017, 14 en 2018, 10 en 2019, 4 en 2020 et même une pauvre petite rencontre en 2021 – de laquelle il a été expulsé en trois minutes. Cela fait bien longtemps qu’Udonis Haslem a été écarté de la rotation d’Erik Spoelstra. Bien longtemps qu’il est trop cuit pour vraiment avoir un rôle SUR le parquet. Le pire, c’est que même en remontant un peu plus loin, sa dernière vraie saison productive remonte à 2013 (2010).

Mais le Miami Heat continue de lui filer des contrats. Cette année encore, les dirigeants ont décidé de prolonger son emploi fictif. Pour 2,6 millions de dollars, le minimum vétéran. Sympa pour un quarantenaire qui ne foulera peut-être même pas les terrains.

Alors, oui, on taquine. On sait très bien que sa contribution dépasse largement les quatre coins des salles du pays. UD fait partie du paysage à South Beach. Il est en quelque sorte l’homme de main du parrain gominé Pat Riley (toujours faire des comparaisons avec la mafia en parlant du Heat, ça passe crème et ce n'est pas du tout cliché). Il est non pas l’un des cadres mais LE cadre du vestiaire.

Sauf qu’au final… pourquoi ne pas juste lui filer un poste d’assistant coach ? Ou un job dans l’encadrement ? Histoire de faire quelques économies et, surtout, surtout, de libérer une place dans le roster ! Mais bon, Udonis Haslem est un pur O.G. et le Heat tient à lui témoigner sa fidélité. Et ça fait déjà 19 ans que ça dure.

Vraie légende : Udonis Haslem, 40 piges, se fait éjecter en trois minutes pour une embrouille

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest