-
-
- TOR
- NOP
-
-
- LAC
- LAL

Adam Silver remet une pression à Magic Johnson et aux GMs

BasketSessionPar BasketSession Publié

Suite à l'amende infligée aux Los Angeles Lakers, Adam Silver a redemandé à Magic Johnson et aux autres GMs de la ligue de ne plus évoquer les joueurs des équipes adverses.

Le boss de la NBA Adam Silver est revenu sur la décision de la ligue de mettre une amende de 50.000 dollars à Magic Johnson pour avoir fait les louanges de Giannis Antetokounmpo. Sans évoquer pourtant les Lakers :

« Est-ce que je me retrouve en lui ? Oh oui ! », avait affirmé l’ancienne légende et l’actuel GM des Los Angeles Lakers. « Avec sa maîtrise du ballon et ses qualités de passe. Il peut aussi jouer au-dessus du cercle, moi je ne pouvais pas. Mais par rapport à sa compréhension du basket, son QI basket, sa créativité pour décaler ses partenaires. Oui, je pense qu'on a des points communs. Je suis heureux qu'il soit un titulaire au All-Star Game car il le mérite. Et il va être un MVP dans cette Ligue, un champion, ce gars va réussir à mettre Milwaukee sur la carte. Et je pense qu'il va réussir à apporter un titre à cette ville. »

Une déclaration qui, selon la NBA, contrevenait à la règle « anti-tampering ». En gros, ce règlement signifie qu’une équipe n’a pas le droit d’interférer avec les relations contractuelles liant les autres équipes à leurs joueurs. Ça implique notamment qu’elles n’ont pas le droit d’exprimer publiquement leur intérêt pour un joueur sous contrat avec une autre franchise, d’informer un agent qu’on est intéressé par le joueur ou de discuter avec le joueur.

Pour rappel, Adam Silver avait collé 500.000 dollars d’amende aux Lakers, parce que Rob Pelinka avait eu des contacts avec Paul George alors que la NBA les avait mis en garde après des commentaires - « en mode blagues » - de Magic Johnson sur PG lors d’une émission de Jimmy Kimmel.

Si les 500.000 dollars constituaient une grosse somme, c’est paradoxalement la dernière amende, celle à 50K, qui paraît la plus sévère. Magic n’a fait que dire qu’il trouvait Giannis Antekounmpo très fort et a même expliqué qu’il le voyait ramener un titre à Milwaukee. Pas aux Lakers. Mais Adam Silver a visiblement une interprétation très stricte de sa propre règle : les GMs ne peuvent pas dire qu’un grand joueur est un grand joueur, point barre. Et il tient à le rappeler :

« Le contexte fait tout, et il y a déjà eu un problème avec les Lakers plus tôt dans la saison », a-t-il expliqué dans une interview à The Jump. « Et le message - pas uniquement pour Magic mais pour tous les exécutifs de la ligue -, c’est d’arrêter de parler des joueurs des autres équipes. »

Il sait que les anciens joueurs sont souvent interrogés sur les jeunes, mais Magic n’est pas juste un ancien joueur :

« Nous adorerions entendre des joueurs comme Magic Johnson expliquer à quel point les jeunes joueurs sont bons dans cette ligue. Mais il y a déjà suffisamment de commentaires. Leur demander de ne pas parler des autres joueurs n’est pas un si gros problème. »

Pourquoi pas… pourtant les propos sur Giannis ne semble pas constituer une interférence dans les relations entre les Bucks et le Greek Freak.

Surtout que pendant ce temps, l’agent et GM LeBron James peut, lui, se permettre d’expliquer que Dennis Smith Jr est un joueur exceptionnel, inviter tous les joueurs à venir s’entraîner avec lui ou dire le plus grand bien de jeunes joueurs NCAA et de les inciter à ne pas rester un an de plus à la fac