Magic Johnson : « Giannis Antetokounmpo peut mener les Bucks au titre »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Se reconnaissant en Giannis Antetokounmpo, le boss des Los Angeles Lakers Magic Johnson a encensé l'ailier des Milwaukee Bucks.

Auteur de superbes performances du côté des Milwaukee Bucks, l'ailier Giannis Antetokounmpo s'attire les louanges de nombreux observateurs de la NBA. Président des Los Angeles Lakers, Magic Johnson est un grand fan de l'international grec, en qui il se retrouve. Pour ESPN, l'ancien meneur de jeu de la franchise californienne a encensé le Greek Freak.

"Est-ce que je me retrouve en lui ? Oh oui ! Avec sa maîtrise du ballon et ses qualités de passe. Il peut aussi jouer en hauteur, moi je ne pouvais pas. Mais par rapport à sa compréhension du basket, son QI basket, sa créativité pour décaler ses partenaires. Oui, je pense qu'on a des points communs. Je suis heureux qu'il soit un titulaire au All-Star Game car il le mérite. Et il va être un MVP dans cette Ligue, un champion, ce gars va réussir à mettre Milwaukee sur la carte. Et je pense qu'il va réussir à apporter un titre à cette ville", a même osé Magic Johnson.

Même si Giannis Antetokounmpo aura besoin d'aide pour parvenir à cet objectif ultime, le Grec a été flatté par les propos de la légende de la NBA.

"Le plus dingue, c'est que j'y crois ! Mais ça a plus de valeur quand d'autres gars le disent, notamment Magic. Surtout Magic... qu'il pense ça, c'est énorme. S'il a vu ça, c'est que je suis sur le bon chemin. (...) J'adorerais discuter avec lui pour voir ce qu'il pense de mon jeu. Et je sais que c'est un gars prêt à faire ça pour les jeunes talents de la ligue. J'ai vraiment envie de m'asseoir pour discuter avec lui. Juste pour discuter avec lui et savoir ce qu'il pense de mon jeu", a répondu Giannis Antetokounmpo.

Un respect mutuel, qui pourrait faire parler alors que le Grec a été publiquement agacé par la décision de sa franchise avec le licenciement de Jason Kidd. Heureusement pour les Bucks, Giannis Antetokounmpo va faire, au moins, le bonheur de la franchise jusqu'en 2021.