Air Revolution, Converse All Star et une flopée d’Air Jordan : le résumé sneakers de l’épisode 3 de The Last Dance

Air Revolution, Converse All Star et une flopée d’Air Jordan : le résumé sneakers de l’épisode 3 de The Last Dance

Jumpman Team, Air Revolution, All Star Rodman, Air Jordan II à IV, toutes les sneakers cultes de l'épisode 3 de The Last Dance décryptées.

HangtimeMarsPar HangtimeMars | Publié  | BasketSession.com / HOOP CULTURE / Sneakers

Petit recap de quelques sneakers aperçues lors de l'épisode 3 de The Last Dance sur la dernière saison de Michael Jordan aux Chicago Bulls.C’est parti et garanti 100% OG et 100% sans spoiler.

Personnage principal de ce troisième acte : Dennis Rodman, qui laisse apparaître un historique sneaker très intéressant. La lignée Jordan sera quand même représentée par la Jordan 1, omniprésente à nouveau.

Le souvenir : Air Jordan Jumpman Team

Avoir vu Ron Harper la porter va rappeler de nombreux souvenirs à plein de ballers. La Jumpman Team 1 est un modèle estampillé du Jumpman sans être pour autant issu de la glorieuse lignée. Plus abordable financièrement, elle a été portée par beaucoup plus de monde, votre serviteur en tête. Sans avoir le look, cette chaussure n’en est pas moins solide et parfaite pour l’indoor comme pour l’outdoor, avec sa conception en cuir et ses renforts latéraux. Le petit œillet contenant le logo rappelle bien sur la Jordan XIII, ce qui a  permis à de nombreux fans et jeunes basketteurs de pouvoir enfin dire : «Je joue en Jordan».

The Last Dance Episode 3

 

La nouvelle ère : Nike Air Revolution

La carrière sneakers de Rodman est aussi brillante et chaotique que ce qu'elle a été sur les terrains. Il se partage ses premières années entre Reebok et Nike. C’est avec la Air Revolution créée par la firme de Beaverton qu’il se révèle au monde entier, au tout début du règne des Pistons qui se transforment alors, sous les yeux plein de larmes des amoureux du Showtime de Magic, en Bad Boys.

La Air Revolution est sortie en 1987 dans le cadre d’un « Air Pack » comprenant aussi une autre sneaker qui allait faire parler d’elle un petit moment : la Air Max 1. Première chaussure de basketball dotée de la bulle d’air visible, cette Air Revolution était beaucoup plus confortable qu’elle n’y parait, et avec le temps est devenue un bel accessoire lifestyle. Mais avant cela, elle fut très populaire sur les parquets NBA, notamment chez le génial meneur Mark Jackson.

The Last Dance Episode 3

 

La tatouée : Converse All Star Rodman

Après Nike, Reebok (on l’a adoré en Pump OmniLite 2), puis Nike à nouveau, Rodman change de crêmerie et débarque chez Converse. Et c’est sans surprise que la paire est à l’image du fantasque joueur : solide et déstructurée. C’est du full leather à part sur la languette, une semelle épaisse contenant un amorti visible, et un large renfort sur l’avant. Le reste des motifs, ce sont des clins d’œil aux tatoos du Worm. Impossible à porter en ville, mais sacré modèle.

 

The Last Dance Episode 3

 

Le coloris : Air Jordan XIII White True Red

A nos yeux, le plus beau coloris de la XIII dont nous vous avions parlé la semaine dernière. Elle correspond au moment de The Last Dance où les Bulls prennent leur envol après un début plus que poussif en saison régulière. Parfaitement calée sur les uniformes «home», ce cuir blanc et nubuck rouge sont indémodables. Vivement la prochaine réédition. 

The Last Dance Episode 3

 

La mal aimée : Air Jordan 2

Pas facile de passer après la 1, phénomène culturel absolu. MJ porte donc sa petite sœur lors de la première victoire de Doug Collins au Garden, scellant la relation de confiance entre la superstar et son nouveau coach. Cette Jordan 2 reste encore à ce jour la mal aimée de la ligne Air Jordan, et il reste difficile de comprendre pourquoi. En 1987, elle est un OVNI. Déjà parce qu’elle retire le swoosh, ce qui parait complètement fou (un équipementier qui fait disparaître son atout le plus reconnaissable ? Come on maaaaaan…), mais aussi parce qu’elle est confectionnée en Italie avec des cuirs premium qui lui donnent un look déjà très fashion et en avance sur son temps. Le logo Wings reste présent sur la languette. Une version low sera également sur le marché et portée par le GOAT en match.

Utilisée par le très respecté designer Don C il y a quelques années, puis mise à l’honneur par le Quai 54, cette 2 reste tout de même celle avec laquelle Jordan a terminé l’exercice 86-87 avec la moyenne de points ahurissante de 37,1 points, devenant le premier joueur depuis Wilt Chamberlain à dépasser la barre des 3000 points sur une seule saison.

 

The Last Dance Episode 3

 

The Last Dance Episode 3

Le "game changer" : Air Jordan III

Celle qui a tout changé, et pas assez visible à notre gout dans cet épisode 3, malgré le gros plan sur le coloris Fire Red.

Le jeune Tinker Hatfield, designer chez Nike, avait une pression dingue en présentant ce modèle à Jordan, qui avait clairement envie d’aller voir ailleurs. Bingo. Le midcut, les matériaux, l’incroyable elephant print sur le mudguard pour le look, et bien évidemment le Jumpman qui remplace le Wings, et deviendra par la suite l’un des visuels les plus reconnaissables de la planète. Cette III a tout gagné : MVP, All-Star MVP, Slam Dunk Contest, DPOY, et surtout le cœur des fans grâce aux multiples publicités réalisées par Spike Lee menant en scène Mike avec un certain Mars Blackmon. 

La Air Jordan III reste aujourd’hui, grâce à une seule image et un seul poster, celle qui aura réussi à figer le temps à 3h51. Rien à ajouter.

The Last Dance Episode 3

 

 

La movie star : Air Jordan IV

Mars Blackmon toujours, puis Do The Right Thing : Spike fait de la Jordan IV une star du petit et du grand écran. Tinker Hatfield a les pleins pouvoirs sur le design, et se concentre cette fois ci plus sur la performance. Pas facile de remettre ça après le succès de la III, mais le défi est relevé haut la main. Certainement une des Jordan les plus confortables. La air unit, les matériaux, cette grande languette qui laisse apparaître le Jumpman et la mention « Flight », là encore c’est du grand art. 

La performance, justement, l’infortuné Craig Ehlo pourra vous en parler. Game 5 des playoffs 1989. The Shot. Mais on n'a dit pas de spoiler non ?

Malgré la défaite en finale de conférence contre Detroit, ce modèle reste un modèle de winner, et cet épisode 3 de The Last Dance en est une fois de plus la preuve parfaite.

Fallait pas s’étonner que Buggin’Out s’énerve dans les rues de Brooklyn lors d’un été 1989 brûlant : « You stepped on my brand new Air Jordans that I just bought ! »

Rendez-vous demain pour le recap sneakers de l'épisode 4 de The Last Dance.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest