Anthony Bennett, l’année de la révélation ?

Anthony Bennett devrait être échangé aux Philadelphia Sixers dans les jours à venir et il pourrait enfin se montrer à son avantage en NBA.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Dire qu'Anthony Bennett a connu une premiére saison compliquée n'est qu'un euphémisme. Sélectionné au #1 pick de la draft 2013 par les Cleveland Cavaliers à la surprise générale, le joueur ne s'est jamais montré à la hauteur de ce statut. Handicapé par des soucis physiques et un surpoids évident, l’ancien universitaire de UNLV s'est montré très décevant lors de son année rookie en NBA sous les ordres de Mike Brown. Ses statistiques individuelles démontrent bien le peu d'impact d'Anthony Bennett avec les Cavs l'an passé : 4,2 points, 3 rebonds et 0,3 passes décisives en 12 minutes de moyenne (sur 52 rencontres). Mais le Canadien compte bien rebondir la saison prochaine et il a travaillé avec acharnement cet été pour montrer son vrai potentiel. Et dans cette optique-là, son implication dans le trade de Kevin Love pourrait être une véritable bénédiction, Anthony Bennett va ainsi trouver une équipe au sein de laquelle il aura un important temps de jeu : les Philadelphia Sixers. En effet, les Wolves ont décidé de l'échanger aux Sixers pour récupérer Thaddeus Young. Au sein de l'effectif des Cavs, Anthony Bennett n'aurait pas forcément eu beaucoup de temps de jeu alors qu'aux Sixers, il pourrait profiter d'une période de reconstruction pour être starter et avoir un nombre de minutes plutôt conséquent. Au sein de la rédaction, on est prêt à prendre le pari, cette année le jeune homme de 21 ans sera l'une des révélations de la saison. Et si finalement d'un point de vue individuel, c'était lui le grand gagnant de cet échange ?

Anthony Bennett, une transformation physique

Pour le moment, Anthony Bennett est l'un des pires #1 pick de l'histoire de la NBA, être plus décevant que lui se révèle être une mission quasi-impossible. En l'espace de quelques mois, il a enchaîné des problèmes à la hanche, à l'épaule et d'asthme, il n'a jamais réellement été en forme lors de sa premiére saison sous les couleurs des Cavs. Par contre, il était en forme(s) avec quelques kilos en trop sur la balance durant l'intégralité de l'année. C'est simple, lors de l'exercice 2013-2014, au bout de quelques minutes sur le terrain, Anthony Bennett semblait complétement cuit, il avait du mal à reprendre son souffle et il se retrouvait rapidement avec les mains sur les hanches. Le jeune canadien se savait en mauvaise condition physique et il a remédié à ce probléme lors de l'été, il a travaillé dur et il se sent prêt à prendre sa revanche la saison prochaine :
"Il faut toujours travailler dur. L’an dernier j’étais constamment en convalescence à cause de ma blessure à l’épaule et je devais en plus rester en bonne forme physique. Tout me tombait dessus… Aujourd’hui, je sens que j’ai une bien meilleure santé. Ce sera une bonne saison pour moi", a déclaré Anthony Bennett il y a quelques jours.
Le joueur aurait ainsi perdu entre 8 et 10 kilos durant l'intersaison, une véritable transformation physique qui devrait lui permettre de franchir un cap (oui, on l'admet ça ne sera pas vraiment difficile). Un changement qui n'est vraiment pas passé inaperçu lors de la Summer League de Las Vegas, la différence physique est tout de même bluffante : [html] [/html] Et ce n'est pas la seule évolution physique pour Anthony Bennett. Le futur joueur des Sixers a aussi subi une opération des amygdales pour lui permettre de mieux respirer. Intervenu en mai dernier, cette intervention chirurgicale a permis de régler les problèmes d'asthme de l'ailier-fort. Le #15 des Cavs est persuadé que cela va l'aider à être plus performant :
« Depuis mon opération, j’ai bien plus de facilité à respirer. C’était beaucoup plus compliqué avec mes amygdales, je sens que c’est un grand pas qui a été fait. Je crois que ça jouait sur certains matches. Parfois je ne remarquais rien, mais d’autres fois c’était très dur de respirer. Du coup je faisais ce que je pouvais… », a expliqué Anthony Bennett à Basketball Insiders.
Complétement transformé physiquement, Anthony Bennett semble être un joueur totalement différent et il l'a d'ailleurs démontré lors de la derniére Summer League de Las Vegas.

Une Summer League pleine de promesses

En 2013, Anthony Bennett était blessé à la hanche et il n'avait pas pu participer à la Summer League. Il a donc connu sa première expérience à Las Vegas cette année et il faut dire qu'il s'est montré à la hauteur en compilant plus de 14 points et 7,9 rebonds de moyenne en 4 rencontres. Alors bien sûr, le natif de Toronto n'a pas dominé ses adversaires mais il a montré qu'il était bien plus talentueux qu'il l'avait démontré lors de sa saison rookie. Preuve de la nouvelle implication de Bennett, David Blatt, le néo-coach des Cavs, s'est montré particulièrement dithyrambique à son sujet :
"‘AB’ a été très bon depuis mon arrivée à Cleveland. Il travaille dur pour être au meilleur de sa forme et veut tout faire pour pouvoir aider l’équipe. Il a encore beaucoup de progrès à faire mais il est entrain de montrer de très bonnes choses", a déclaré Blatt au Plain Dealer.
Car outre des problèmes physiques, Anthony Bennett a aussi affiché des limites mentales. Le joueur n'a pas vraiment eu les épaules pour supporter la pression liée à sa sélection au #1 pick de la draft 2013. Constamment sifflé et hué par les supporteurs de sa propre équipe, le poste 4 de 21 ans était sous le feu des critiques durant toute la saison. Mais le jeune homme compte bien oublier ses déboires et se concentrer sur son jeu :
"Tout au long de ma premiére année, j'ai été enterré sous la pression. J'attendais beaucoup trop de moi, maintenant je veux juste aller sur le parquet et jouer. J’essaye juste de prendre du plaisir, c’est un business, il faut juste aller jouer dur car on ne sait jamais quand un autre joueur prendra ta place", a commenté Anthony Bennett.
Des efforts et un nouvel état d'esprit qui n'ont pas échappé à son coach, David Blatt. Et même si Bennett ne va sûrement jamais évoluer en NBA sous ses ordres, l'ex-entraîneur du Maccabi Tel Aviv reste une référence. Il est intéressant de voir que Blatt avait décerné un certain potentiel chez l'intérieur lors de cette Summer League :
"Il a fait de grosses actions. Il a travaillé dur des deux côtés du terrain. Je suis content de lui depuis que le camp a commencé. Il a vraiment, vraiment fait beaucoup d’effort. Il a essayé de mener les autres en montrant l’exemple. C’est un gosse qui essaye de s’en sortir et il le fait de la bonne manière."
Alors bien sûr, Anthony Bennett ne sera sûrement jamais à la hauteur d'un #1 pick de draft, il n'aurait d'ailleurs jamais du être sélectionné en premier même lors d'une cuvée aussi faible. Néanmoins, il n'est pas le joueur désastreux que l'on a pu voir à l’œuvre la saison passée, il dispose même de beaucoup de qualités, notamment en attaque. Désormais en bonne santé et surtout en parfaite condition physique, Anthony Bennett va enfin pouvoir faire parler ses qualités aléthiques impressionnantes qu'il avait démontré à UNLV. Il est capable d'attaquer le cercle, de shooter à mi-distance et aussi derrière l'arc, une palette offensive variée qui devrait lui être enfin utile maintenant qu'il a retrouvé ses capacités physiques. Anthony Bennett n'a peut être pas le talent d'une superstar mais il pourrait devenir un bon joueur au sein de la ligue. Dans une équipe en reconstruction comme les Sixers, il va avoir le temps de jeu pour s'épanouir et on ne serait vraiment pas surpris de le voir prendre une nouvelle dimension. Le Canadien a réussi à surprendre l'ensemble de la ligue en étant sélectionné au #1 pick de la draft 2013, et si il réussissait à nouveau cet exploit en étant la révélation de la saison à venir ?
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest